Coronavirus – Ouverture du centre ambulatoire dédié au covid-19 à Montceau en attendant le test de dépistage

Le docteur Jacob du laboratoire de CH de Montceau, Marie-Claude Jarrot et le docteur Lopez, médecin coordinateur.

L’idée est née en Ile-de-France avec l’ARS (agence régionale de santé), car « depuis l’entrée en phase 3 de l’épidémie, la médecine de ville est en première ligne pour la prise en charge ambulatoire des patients Covid19 ». Ainsi, les différents acteurs (professionnels de santé, municipalités…) se sont organisés pour mettre en place sur leur territoire de nouvelles modalités de consultation pour les patients présentant des symptômes évocateurs du Covid-19.

Ce qui est possible en Ile-de-France, l’est aussi à Montceau-les-Mines où, explique le docteur Richard Lopez, médecin coordinateur, « nous nous sommes aperçus d’une chute de patients qui ne vont plus dans le cabinets de peur d’être contaminés par le covid-19 ». Des patients qui préfèrent prendre leur voiture pour salle d’attente avant d’être appelés par le médecin.

Ainsi, pour permettre à ces patients de consulter leur médecin traitant en toute « sécurité’, vient d’être mis en place depuis ce lundi après-midi, d’un centre de consultations ambulatoires, qui lui, est dédié au covid-19 à Montceau-les-Mines. En somme pour ceux qui ont une toux, des maux de gorge et de la fièvre. « C’est un centre spécifique hors les murs destiné aux consultations Covid-19 et non pas aux dépistages, pour les patients orientés uniquement par leurs médecins généralistes ou par le Centre 15, présentant une suspicion clinique de Covid-19 » rappelle Richard Lopez.

La municipalité de Montceau et son maire, Marie-Claude Jarrot, ont immédiatement abondé dans ce sens et mis à disposition des locaux.
Ce centre a surtout vocation à réduire les risques de contacts entre les patients non contaminés et les patients suspects de Covid-19. C’est avec l’association des médecins libéraux, du centre de santé Filiéris, du Centre départemental de santé et de la ville de Montceau, qu’a été organisé un lieu d’accueil sur le territoire communal avec une logistique adaptée et un cheminement sécurisé depuis l’entrée et à l’intérieur de la salle avec accueil, salle d’attente et cabinet de consultation.
Les consultations associent les médecins volontaires, libéraux et des Centres de santé.
Les services de la Ville de Montceau des Pôles Santé, Cadre de Vie, Vie Associative, Culture et Police Municipale sont associés à la mise en place du centre.
Les rendez-vous au centre ne sont donnés que par votre médecin traitant ou par le Centre 15. Il est interdit de venir sans rendez-vous au Centre. D’ailleurs le lieu est communiqué par votre médecin ou le centre 15.
N’allez pas aux urgences.
Fonctionnement du centre :
 A destination des habitants du bassin sud de la Communauté
 Ouverture à partir de lundi 6 avril à 14h.
 Du lundi au vendredi de 14h à 17h.
 Sur rendez-vous, uniquement après échange téléphonique avec son médecin généraliste et /ou le centre 15.

Voilà dans un premier temps. Car très vite, du moins aussi rapidement que possible, « dès que nous en aurons les moyens » note encore le docteur Richard Lopez, ce centre ambulatoire devrait assurer le dépistage du covid-19 avec la recherche du virus par prélèvement nasopharyngé (avec un grand coton tige). « Un accès au test de dépistage souhaité par Marie-Claude Jarrot », indique-t-il encore.

Alors que le pic ne fait que commencer,  la cellule covid-19 mis en place au centre hospitalier de Montceau et désormais l’ouverture de ce centre ambulatoire pour les suspicions de covid-19, ne seront pas de trop.

Jean Bernard

13 commentaires

  1. … au plus vite le test de dépistage, bravo ! Mais il faudra proposer aussi à ceux qui seront testés positifs un traitement, aujourd’hui le protocole Raoult à l’hydroxichloriquine, le seul existant avec effet de faire chuter la charge virale en qqs jours et donc d’éviter les stades graves de la maladie. Il coûte peu cher, et il n’y a pas de risque à le prescrire, sous contrôle médical bien sûr…
    Faut juste oser bousculer l’interdit du pouvoir et de la « big pharma »…

  2. François Meunier

    Mr L’Benoit bonjour, je comprends tout à fait l’angoisse mondiale d’autant plus que le virus était inconnu et n’a donc pas de traitement concret, il est donc normal de se retrancher où l’on peut quand on ne sait pas quoi faire. Cependant d’un point de vue scientifique les controverses sur ce traitement miracle très courants pour d’autres pathologies et dont doc Raoult est le 1er a en avoir valorisé les propriétés et en très peu de temps, trop peu pour que les règles d’essais et de tests soient respectées, au contraire les expériences faites dans le monde notamment en chine avec de la chloroquine sur de multiples patients montre qu’il n’est pas avéré que celà marche réellement et sur tout le monde, car dans les expériences réalisées tout les patients ne réagissaient pas de la même façon, et parfois les personnes ayant eu un placebo pour traitement ont eu un meilleur résultat que la chloroquine, ce sont bien là des preuves concrètes pour celui ou celle qui a quelques notions en sciences. Je ne dis pas qu’il ne faut rien donné, mais juste laissé ce genre de sujet plutôt pointu et dont il faut une bonne décennie d’études après le bac pour en être expert aux experts.

  3. Ce qui m’interpelle, M.Meunier, c’est que les experts ne sont pas d’accord entre eux !!
    Difficile de leur accorder une quelconque crédibilité,
    non ?
    Dernière volte face en date, le port d’un masque sur l’espace publique…..
    A mon avis, un indice sur la fiabilité de nos « décideurs », c’est la comparaison avec les autres pays…. Mais à l’impossible

  4. François Meunier

    Mr curieux, nous ne parlons pas du même type d’experts. Il y a les experts médiatiques et les experts qui font de la vraie recherche en passants toutes leurs journées et une partie de la nuit, les yeux dans les microscopes, éprouvettes etc.. ni ont les voient ni ont les entend car pour eux, seul l’aboutissement au concret compte tellement ils sont passionnés et savent à quel point le fruit de leurs recherches est important, après bien sûr qu’il peut y avoir un désaccord entre eux mais celà fait partie de la recherche et c’est comme ça que l’on progresse. Mais encore une fois le type d’experts médiatique dont vous faites allusion au sujet du port du masque dans les lieux publiques n’est pas le même type d’experts auxquels je pensais. Merci.

    • Merci M. Meunier pour cette réponse courtoise
      Que les « vrais « chercheurs soient discrets, quel intérêt pour nous ? Ils doivent être motivés mais je n’ai jamais parlé de chercheurs mais d’experts.
      Le gouvernement, décideur, a fait appel à ses « expert ». Je veux croire qu’ils sont crédibles…. Hors les avis formulés par certains de ses membres sont en contradiction avec ceux que semble préconiser l’ OMS, entre autres…
      Ce que nous attendons, c’est des conseils pratiques sur les comportements que nous devons conserver ou adopter.
      Donc à quels saints se fier car les volte-faces ont sérieusement entamé sa crédibilité .
      Cordialement

  5. Pierre Antoine VINCI

    Bonjour
    Ah !! Visiblement « Doc » L’Benoît en remet une petite couche sur la « molécule magique » !
    Veuillez s’il vous plaît cliquer sur ce lien !
    Cela m’évitera d’avoir à me répéter ! Merci !
    https://linformateurdebourgogne.com/coronavirus-un-lieu-destine-aux-patients-avec-suspicion-au-covid-19-a-montceau/

  6. Des hôpitaux suédois cessent d’utiliser la chloroquine en raison d’effets secondaires graves :

    La semaine dernière, tous les hôpitaux de la région de Västra Götaland, en Suède, ont cessé d’administrer de la chloroquine contre le Covid-19, car « des effets secondaires plus graves que ce que nous pensions au départ ont été suspectés », selon Magnus Gisslén, professeur et médecin en chef à la clinique d’infection de l’hôpital universitaire Sahlgrenska, cité par L’Expressen.

    https://c.lejsl.com/sante/2020/04/06/coronavirus-les-americains-s-appretent-a-vivre-l-une-des-semaines-les-plus-tristes-de-leur-vie

  7. Ne vous formalisez pas, cher Mr. Curieux, si comme moi vous êtes pris de haut par ce brave François Meunier qui veut voir en nous des « idiots du net », gobant simplement ce que des « experts médiatiques » nous racontent.
    Car ne lui en déplaise, les années d’études scientifiques après le bac, ce n’est pas ce qui nous manque, mais peut-être sait-on en sus décrypter d’autres aspects de la controverse en cours. Je sais par exemple dans le domaine médical que la recherche scientifique, tout comme d’ailleurs l’enseignement universitaire, sont puissamment dominés aujourd’hui par l’industrie pharmaceutique. Je sais même aussi que la mode des grands essais « randomisés », c’est-à-dire avec groupe témoin sous placebo, que l’on oppose aujourd’hui aux communications de l’IHU Méditerranée (et que François Meunier semble vénérer), ne sont guère pertinents dans le cas des maladies infectieuses où l’épistémologie de la recherche est beaucoup plus simple : si vous avez d’un côté un agent infectieux et de l’autre un médicament qui le fait disparaître, sans causer de dommages au malade à qui on le prescrit, c’est gagné. C’est ainsi qu’un traitement a été peu à peu trouvé pour le Sida ; c’est ainsi que le Pr Raoult et beaucoup d’autres, par la méthode empirique, sont venus à bout de nombreuses autres infections virales. Seulement, les grands labo pharmaceutiques tiennent par-dessus tout à imposer la mode envahissante des grands essais, excessivement coûteux, complexes … et souvent facilement manipulables aux besoins de leurs busines-plan. L’incroyable dénigrement opposé au protocole Raoult n’est ainsi pas étranger à l’importante présence des « expert-médecins » payés par les labos au sein des conseils scientifiques qui entourent le président de la République (voir les récentes enquêtes de Mediapart et Marianne).
    Nombreux sont les autres grands professeurs de son niveau qui, soit reconnaissent honnêtement l’effet bénéfique de son traitement, soit dans le doute sont prêts à l’appliquer puisqu’au pire il n’aurait aucun effet… Rappelons l’importance de l’enjeu : Raoult ne prétend nullement avoir touvé un remède miracle, il a seulement constaté qu’il fait rapidement tomber le taux de virus dans l’organisme, s’il est pris au début de l’infection, empêchant qu’elle dérive vers les formes graves, souvent mortelles. Par là, il réduit aussi la contagiosité…
    Seulement, il faut du culot pour passer outre aux entraves mises par les autorités. La structure qui s’ouvre à Montceau semble adaptée à la mise à disposition du protocole à l’hydroxychloroquine aux Moncelliens nouvellement atteints. Que Mme Jarrot se souvienne que son père n’avait pas hésité à désobéir…

  8. Bernadette Augier

    Mr L’Benoit je vous vois souvent dans les commentaires des différents articles de l’informateur mais bizarrement que dans les articles où l’on parle de mme le maire ou la municipalité en place, jamais pour autres choses c’est à ce demandé si vous avez vraiment un avis sincère ou si c’est juste pour servir l’opposition qui en ces temps tragique continue vainement à décrédibiliser la municipalité en vue des futures élections.

  9. François Meunier

    Mr L’Benoit ma vision du monde m’interdit solennellement de prendre qui que ce soit pour un idiot il n’y avait rien d’offensant dans mes propos c’est juste la vérité que celà vous déplaise, et quand je lis votre roman j’me dis que oui vous prenez vos infos dans les médias et le net y’a qu’a voir les points que vous souligner et le faite que vous repreniez les dossiers de mediapart ne joue pas en votre faveur, mais bon.. quand je lis le commentaire de Mme Augier ci dessus j’me dis que si c’est vrai il serait difficile d’avoir un échange sincère. Mais juste pour vous donner mon avis, je préfère être de la position de l’unanimité des grands chercheurs et spécialistes de nôtres monde, je ne peux pas me fier à une seule personne quand toutes les autres sont sceptiques car mon esprit cartésien me pousse toujours vers une certaine logique, et je vais vous donner une infos en exclusivité qui sera médiatisée dans les semaines avenirs, la chloroquine n’est pas un traitement miracle certes certains cas y réagissent bien mais n’a pas grand effet sur la grande majorité des cas. C’est pour cela que les chercheurs sont encore dans les labos pour trouver une solution alternative plus efficace et pour sauver un plus grand nombre de personnes, voilà Mr L’Benoit je ne suis pas la pour faire de la polémique j’ai quitté le bassin minier il y a déjà presque 20ans mais je persiste de temps à autres à lire vos médias locaux, bon courage à vous tous ,soyez tous soudés entre vous. Voilà tout ce que je vous souhaite.

  10. Mais Bernadette, vous êtes à côté de la plaque…. Là, j’applaudis à l’ouverture de ce centre anti-virus municipal et j’encourage Mme Jarrot à suivre l’exemple de désobéissance de son papa…

  11. Sans rancune, cher M. Meunier, j’aurais plaisir à poursuivre cette amorce de conversation en direct quelque part un jour prochain.
    Cordialement,
    L’Benoît

  12. François Meunier

    Il n’a pas de mal mr L’Benoit, oui celà pourrait être très intéressant d’échanger avec vous, je ne retourne que rarement dans le bassin minier n’y ayant qu’un neveu et quelques amis de très longues dates, avec qui j’ai gardé des liens surtout grâce aux réseaux sociaux. Heureux de vous avoir e-rencontrer,
    Sincères salutations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *