Confinement – Raphaël Gauvain effaré par l’arrêté du maire de Chalon

Réaction de Raphaël Gauvain, député de Saône-et-Loire.

Je viens de prendre connaissance avec effarement de l’arrêté du Maire de Chalon.
J’ai immédiatement appelé M. le Préfet pour lui demander d’engager les actions nécessaires devant le Tribunal administratif afin de faire respecter l’état d’urgence sanitaire.
L’objectif est de protéger la population. Nous n’avons absolument pas besoin de ce type d’initiatives politiciennes destinées à faire le buzz en ce moment. Nous devons chacun, à la place qui est la nôtre, faire preuve d’unité, de discipline collective et de sens des responsabilités.

La période est difficile. Tout le monde a bien conscience de l’épreuve que traversent aujourd’hui nos commerçants.

Je dois m’entretenir mercredi prochain par Visio-conférence avec l’ensemble des forces économiques du département pour faire remonter auprès du Gouvernement leurs doléances et afin d’ajuster au mieux les mesures d’ accompagnement.

4 commentaires

  1. il faut éclaircir un point : j’ai entendu des avocats ( vous en êtes un en plus de député, même si ont vous voit rarement dans ce cas!) dire: un décret ne fait pas loi? quelle est sa vrai valeur juridique! car chacun dit sa vérité!

  2. M. Gauvain : Expliquez-nous, et surtout démontrez-nous, en quoi il est plus sûr d’aller faire ses courses dans une grande surface, plutôt que dans un petit commerce ? (Avec bien sûr respect des règles et limitation du nombre de personnes dans le magasin)

    Que les Grandes surface soient ouvertes : OK !

    Mais qu’elles ne vendent pas de livres, puisque les librairies sont fermées, pas de vêtements et sous-vêtements puisque les magasins de vêtements sont fermés, etc …

    Donc, en résumé, qu’elles ne soient autorisées à vendre que ce qui est vendu dans les petits commerces autorisés à ouvrir !

  3. J’ aurais tendance à trouver la démarche de M Platret courageuse et d’ un certain bon sens. Si tout le monde s’ entasse dans les grandes surfaces, ce seront des foyers de contagion. Elles n’ ont pas à vendre ce qui est interdit pour d’ autres, sinon, on leur accorde un monopole indu.
    Et puis, la fréquentation d’ une librairie est elle plus dangereuse que celle d’ un hyper ?
    Quant aux mesures d’ accompagnement, c’ est bien gentil, mais si les commerces ne peuvent pas rouvrir pour Noël, il faut s’ attendre à des faillites massives. Certains y font l’ essentiel de leur chiffre d’ affaires.

  4. La loi se fait au travers des parlementaires et non pas avec un conseil de sécurité. Les parlementaires sont exclus du débat depuis le début de cette pandémie par le gouvernement. Un avocat devrait savoir ça! Ce n’est ni Macron ni le préfet qui vous éliront en 2022, une fois de plus vous vous tirez une balle dans le pied M.Gauvin, il vous sera difficile d’être réélu « en marche » avec des balles dans les deux pieds que vous vous êtes tiré vous-même.Rendez vous en 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *