Codef – Lettre à Macron, retour à l’envoyeur

Après la lettre d’Emmanuel Macron, président de la République, aux Français, Michel Prieur, président du Codef s’adresse au chef de l’Etat. Un courrier plein de bon sens et pertinent.

2 commentaires

  1. Bonjour Mr Prieur et les membres du CODEF

    Je tenais à vous adresser tout mon soutien et ma sympathie pour le dur combat que vous menez depuis plusieurs mois pour la survie de notre hôpital.
    Malgré le mépris affiché des hautes autorités, vous ne baissez pas les bras.
    Je peux témoigner de l’aberration du fonctionnement d ‘un hôpital sans chirurgie et je déplore la non réactivité des usagers pourtant confrontés à ce problème.
    Il faudra attendre qu ‘un drame se passe pour qu’enfin l’on réagisse.
    Peut-on encore parler d’urgence chirurgicale quand on décortique le circuit de cette urgence :
    – appel du 15 avec une régulation laissant parfois à désirer
    – engagement d’une ambulance ( de plus en plus difficile à trouver puisque sur les routes entre les hôpitaux ) ou engagement des pompiers
    – transport à l hôpital de Montceau
    Jusque là tout va à peu près bien et il se passe selon où l on habite entre 30 à 60 mn
    – prise en charge au CH de Montceau qui pose le diagnostic d ‘urgence chirurgicale en 1 heure environ si tout va bien;
    – démarches téléphoniques pour savoir si le CH de Chalon peut acceuillir l ‘urgence, trouver un transport et enfin transfert sur le CH de Chalon : encore 1h 30mn
    – accueil aux urgences de Chalon perpétuellement saturées
    Entre l heure d’appel et l heure de prise en charge par le chirurgien en étant optimiste, comptons 4 heures………CQFD
    Il en va de même pour la prise en charge des résidents en EHPAD public : une inexorable dégradation des soins et une inexorable augmentation des tarifs.
    Nous sommes sur une pente descendante, une dégradation pernicieuse de la prise en charge des malades et de nos aînés.
    La santé et la vieillesse ne doivent pas être assimilées à la notion de rentabilté mais à celle d’ un service à la population.

    Mr Pribile, directeur de l ‘ARS
    Me Ungerer, directrice du groupement hospitalier Chalon Montceau,
    Faites remonter à vos supérieurs hiérarchiques politico-tehnocrates que vous représentez localement, que notre bassin de vie a besoin d un hôpital digne de ce nom et que nos aînés méritent mieux qu’un douche par mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *