Black Roses – La journée particulière des filleuls

Une haie d’honneur, des moteurs qui vrombissent, le salut du casque, l’arrivée des filleuls des Black Roses est digne de celle d’un chef d’Etat en visite officielle.

Ce dimanche, sur les Berges de l’Etang à Saint-Laurent d’Andenay, on ne fait pourtant pas dans l’apparat, on veut simplement mais avec grandiloquence toutefois montrer combien les filleuls comptent aux yeux et dans le coeur des Black Roses.

Les Black Roses, cette bande de motards, cette bande de copains qui adore se retrouver, enfourcher sa bécane et partir sillonner les routes, l’emblème du club collé au cuir, imprégné à la peau. Et chacun participe financièrement, 5€ par machine pour venir en aide à des enfants malades, les filleuls des Black Roses.

Un jour dans l’année, motards et filleuls se réunissent. « C’est leur journée » rappelle Sylvain Mormille, le président des Black Roses. Mais tous n’ont pas pu venir en raison principalement de leur santé ou de l’éloignement.

Ils étaient cinq (sur dix), Jessy, Alicia, Axel, Candice et Anthony qui dans un premier temps furent accueillis sur le parking du collège Anne Franck à Montchanin avant de cheminer en convoi jusqu’aux Berges de l’Etang. Une journée détente avec barbecue, une journée pour leur dire qu’ils font partie de la famille, de notre famille » appuie là où ça fait du bien, le président.

C’est permettre aussi aux parents des filleuls de décompresser quelques heures, de partager, d’échanger avec d’autres parents, parler d’autres choses, se changer les idées. Rire aussi. « Le lien social est tellement important » rapportent en choeur les Black Roses.

En ce jour si particulier, c’est aussi l’occasion de fêter les anniversaires des filleuls, un même jour pour tous car tous pour un.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *