Adoption du pass vaccinal – Rémy Rebeyrotte pointe le comportement des LR

Lui-même le reconnaît, « j’ai abusé de communiqués » admet Rémy Rebeyrotte, député de Saône-et-Loire, pendant la période où les députés ont bataillé avant d’adopter ce dimanche en dernière lecture, le texte de loi assurant la mise ne place du pass vaccinal même si une soixantaine de députés emmenés par les Insoumis ont saisi le Conseil Constitutionnel contre ce projet.

Ceci dit, pour Rémy Rebeyrotte, cela ne fait aucun doute, « le pass vaccinal sera applicable d’ici la fin de la semaine ».

Le député de la 3e circonscription est revenu ce lundi sur cet épisode qui a fait tant de remous au sein de l’hémicycle et, au passage, tacler une fois encore sa collègue LR, Josiane Corneloup opposée au pass vaccinal alors que Valérie Pécresse est pour. « Dimanche, 28 députés LR sur 103 ont suivi l’avis de Valérie Pécresse, un quart a voté contre, un quart s’est abstenu et un quart n’a pas pris part au vote. D’ailleurs Josiane Corneloup était absente ». fait-il savoir. « Les divisions et le désordre sont frappants ».

Aussi, dimanche soir, était-il soulagé et satisfait.  « Le gouvernement et la majorité parlementaire n’ont rien lâché. Notre pays a désormais les outils pour faire face à cette cinquième vague, mieux, anticiper la suivante si nécessaire, éviter de surcharger les hôpitaux, de déprogrammer des interventions et des soins indispensables et, bien sûr, éviter des mesures de reconfinement » précise-t-il encore.

Le contrat de souveraineté européenne du président

Il glisse encore un mot sur la jeunesse et l’allègement du protocole en secteur scolaire. « Ils ne doivent pas payer les inconséquences des adultes. Mettons la pression sur les bonnes personnes mais pas sur nos jeunes ».

Les LR, Rémy Rebeyrotte en fait sa marotte à moins de trois mois de l’élection présidentielle. Valérie Pécresse ne serait elle pas finalement la plus à même capable de battre Emmanuel Macron ? En attendant, les Républicains ont le don de mettre le député de la majorité en mode critique. « Le groupe LR a tenté de dérégler la machine parlementaire en fin de session pour que les textes aussi importants que la réforme de l’adoption, le nouveau système de garantie de la profession agricole face aux risques climatiques ou le nouveau statut facilitant l’activité des indépendants (NDLR : PMI, PME, TPE et les professions libérales), ne passent pas ». Ils ont fait chou blanc.

Autre point essentiel aux yeux de Rémy Rebeyrotte, la présidence de l’UE par la France. « Ce que propose Emmanuel Macron aux Européens, est un contrat de souveraineté européenne. Il s’agit de faire face aux Etats continents que sont la Chine, les Etats-Unis, la Russie pour permettre à l’Europe de se développer, se protéger et construire ensemble un avenir commun. C’est vrai sur l’économie, la politique d’équipement, la santé. Nous avons besoin d’une politique européenne active en matière écologique ou encore sur les flux migratoires, notamment ». Vastes chantiers.

Outre son travail à l’Assemblée Nationale, Rémy Rebeyrotte prend aussi le temps de parcourir les communes de sa circonscription. « Depuis octobre dernier, j’ai visité 70 communes sur 127 », souligne-t-il.

Jean Bernard

2 commentaires

  1. il tacle les LR mais lui ,il vient d’ou , ? du PS donc pas de leçon a recevoir de Lui

  2. Vas-y Rémy, plus 57 communes à parcourir avant la fin de ton mandat !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.