“Vieillir ou conduire, il faut choisir ?”

Notre ancien préfet, Gilbert Payet, maintenant préfet des Pyrénées-Atlantiques fait parler de lui dans la presse en relançant une mesure polémique.
Il souhaite augmenter les retraits de permis de conduire aux personnes âgées, qu’ils soient conducteurs ou piétons, car ces dernières sont particulièrement représentées dans les accidents de la route. Il entend même être sévère dans les modalités de restitution du permis.
Gilbert Payet a, de par ses fonctions, la possibilité de suspendre un permis sur avis médical et il entend bien appliquer ce droit.
De plus il fait appel aux familles pour qu’elles n’hésitent pas à signaler les seniors qui ne sont plus en état de conduire. Là aussi les avis sont très divergents.

Qu’en est-il du droit dans ce domaine ? On se souvient des polémiques nées des pistes soulevées par la prévention routière et les ministères. “Vieillir ou conduire, il faut choisir”
Le S derrière la voiture pour sénior, comme le A pour les nouveaux conducteurs.
Contrôle médical régulier à partir de 70 ans chez son médecin traitant.

Les Articles R221-13 et R221-14 du code de la route disposent que le préfet soumet au contrôle médical de l’aptitude à la conduite tout conducteur qui a fait l’objet d’une mesure portant restriction du droit de conduire, tout conducteur qui fait l’objet d’une mesure portant suspension du droit de conduire d’une durée supérieure à un mois, tout conducteur impliqué dans un accident corporel de la circulation routière.

Il y a autant d’avis que de détenteur du permis. Les piétons pestent contre les seniors qui ne ralentissent pas sur les passages cloutés. Et au volant on tempête contre ces seniors mettant un temps infini à traverser ou traversant au feu vert pour les voitures.

Gilles DESNOIX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *