Vendredi 1er mai- Pas plus de coronavirus que de pesticides

Avant le confinement, le mouvement Nous voulons tous des coquelicots se réunissait chaque premier vendredi du mois sur l’esplanade de la mairie de Blanzy pour dire « stop » aux pesticides.

En mai, le premier vendredi tombe le 1er, le jour de la fête du travail, une fête confinée à la maison avec un coquelicot en photo. Le mouvement n ‘a pas l’intention de rester muet ni sans réaction.

Lire ci-dessous: 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *