Vaccination – Stop aux rendez-vous, il faut attendre les doses de vaccin

Information de la préfecture de Saône-et-Loire.

Covid-19 : suspension de la prise des rendez-vous à compter du mercredi 20 janvier à 12h00.

Depuis le jeudi 14 janvier, un site Internet et une plateforme téléphonique ont été mis en place pour la prise de rendez-vous pour la vaccination des plus de 75 ans, des patients vulnérables à très haut risque et des professionnels de santé en Saône-et-Loire. Ils ont connu dès leur ouverture une très forte affluence. A ce jour, 12 566 personnes ont ainsi pris rendez-vous pour se faire vacciner.
Les plannings sont intégralement réservés jusqu’au 15 mars 2021 dans les dix centres de vaccination du département. Ce phénomène illustre l’engouement des personnes concernées pour cette campagne de vaccination et ils convient de s’en féliciter.
Le site Internet Doctolib et la plateforme téléphonique départementale de prise de rendez-vous sont donc suspendus à compter du mercredi 20 janvier 12h.
La plateforme téléphonique et le site Internet rouvriront lorsque le volume des nouvelles doses de vaccin supplémentaires sera précisément connu, permettant de fixer un nombre précis de rendez-vous.
En tout état de cause, tous ceux qui souhaitent être vaccinés au titre de la présente campagne pourront l’être.
Julien CHARLES, préfet de Saône-et-Loire, salue l’effort collectif autour de la vaccination. Il remercie tous les acteurs mobilisés, en particulier les maires pour l’équipement des centres en matériel, en appui administratif et logistique de fonctionnement ; les professionnels de santé, les sapeurs-pompiers et les associations de sécurité civile impliqués.
C’est tous ensemble que nous parviendrons à lutter contre l’épidémie.

5 commentaires :

  1. La je dis chapeaux bas👺👺👺👺

  2. Si l’on peut se féliciter de l’engouement d’une catégorie de population à se faire vacciner,on ne peut que regretter que la logistique ne soit pas à la hauteur alors que les centres de vaccination ont été mis en place.
    L’accélération annoncée n’est pas au rendez vous……

    • Bonjour,
      Ce n’est qu’un problème de régulation des doses disponibles fournies par les laboratoires ; explications fournies ce matin par Mr HIRCH (qui n’est pas réputé pour être tendre avec les gouvernants qu’ils soient de tous bords politiques) et qui expliquait donc que les doses de vaccins étaient bien évidemment régulées pour que ceux qui ont reçus la première dose puissent être effectivement vaccinés avec la seconde dose dans les temps impartis. C’est l’Union Européenne qui a commandé les vaccins pour tous les pays avec un nombre de 3.1 doses par européens ; la livraison étant au prorata du nombre d’habitants de chaque pays et suivant les productions des laboratoires. On peut effectivement se réjouir de l’engouement pour le seul remède actuellement disponible pour endiguer la pandémie.

  3. Bonjour,
    la logistique a bon dos,et on est en train de nous la mettre comme les masques à l’époque ou il n’était pas nécessaire d’en porter, normal il n’y en avait pas.
    les soignants,les maires,les préfets,tout le monde a joué le jeu,ainsi que les personnes nombreuses à vouloir se faire vacciner,mais voila pas de vaccins en quantite nécessaire.
    cherchez l’erreur, mais c’est « VERAN » qu’il faut mettre dehors (…)

    • Comme si Véran était responsable de toutes les carences de la fonction publique du secteur de la santé. Une autocritique et une remise en question serait la bienvenue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.