•  

Vacci’bus 71 – Seize communes concernées, Toulon-sur-Arroux ouvre la route

Température hivernale ce matin à Toulon-sur-Arroux où le Vacci’bus 71 a pris ses quartiers devant la salle Jean Chandioux, lieu du lancement de la nouvelle manière de vacciner, le but étant « de répondre aux zones blanches » explique André Accary, président du Département, à l’initiative de cette action de vaccination avec l’appui de l’ARS (agence régionale de santé), de l’Etat et des communes concernées.

Elles sont seize au total qui du 6 au 30 avril 2021, accueilleront ce bus de la société Girardot, aménagé en centre roulant de vaccination.

Un bus pour aller au plus près des populations « fragiles et peu mobiles » précise avec satisfaction, Dominique Lotte, maire de Gueugnon et président de la communauté de communes Entre Arroux, Loire et Saône. « Une initiative heureuse » ajoute-t-il.

En effet, débute aujourd’hui  _ logiquement _ l’accélération de la vaccination en France et en Saône-et-Loire évidemment. Car le Vacci’bus 71 s’ajoute, depuis le 18 janvier, aux dix centres de vaccination à Chalon-sur-Saône, Mâcon, Louhans, Le Creusot, Montceau-les-Mines, Autun, Digoin, Tournus, Givry et Paray-le-Monial et désormais Chagny, Pierre-de Bresse, Gergy, La Clayette, Cluny, Bourbon-Lancy et Epinac.

Toute la journée, le Vacci’bus 71 va accueillir les habitants les plus âgées, à mobilité réduite, qui éprouvent des difficultés à se rendre dans un centre de vaccination. A Toulon-sur-Arroux, ils seront plus d’une soixantaine à bénéficier de ce service. « C’est un fait marquant pour notre territoire » se réjouit le maire, Bernard Labrosse.

Parce que la vaccination, est la solution, alors que le département connaît une forte hausse de contamination, « nous sommes en vigilance renforcée et les doses de vaccin vont arriver de plus en plus vite » signale Jérôme Aymard, sous-préfet de Charolles.

Premier à monter dans le bus, Roger Prost, « comme Alain » dit-il pour détendre l’atmosphère. Il est âgé de 81 ans et attendait avec impatience de se faire vacciner.

Du 6 au 30 avril 2021, ce sont donc 1 200 personnes qui recevront la première injection du vaccin Pfizer. La seconde est programmée, toujours sur le même principe du 3 au 28 mai 2021.

Avec le Vacci’bus 71, la vaccination devient mobile. Les rendez-vous sont organisés par le centre de santé départemental.

Les centres de vaccination sont prêts, aux doses de vaccin de suivre le mouvement.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *