Vacances – Bon chassé croisé ce week-end de début août !

Pour ceux qui peuvent partir en vacances ce week-end et qui le font à bord de leur véhicule il va falloir restreindre le budget hébergement et visites car celui du carburant et des péages à dangereusement boursouflé ces derniers temps.

Et pourquoi ? à cause de Trump et ses démêlés avec l’Iran 3ème producteur de l’Opep, des problèmes de production du Venezuela, de la guerre de Libye, de la parité Euro/dollar, le prix du baril de brent est passé de 23,60 € en janvier 2016, à 65,81 € le jeudi 2 août 2018. Mais aussi et surtout de l’état français dont les taxes représentent 60% du prix à la pompe.

Sur 1,43 €/l de diesel vous payez 0,572€ de matière première et 0,858€ de taxes. Et ces dernières ont beaucoup augmenté pour rapprocher le prix de ce carburant de celui de l’essence.

Et pendant les trajets juillettistes ou aoûtiens les bouchons, les durées de trajets multipliées par deux augmentent gravement la consommation d’un carburant si cher.

Ça c’est réglé, passons à l’autre dépense qui ne cesse de grimper, grimper, grimper…

Sur 2018 l’augmentation moyenne des tarifs autoroutiers est de 1,55%. Seulement sur certaines autoroutes il n’y a quasiment pas d’augmentation et sur d’autre on dépasse parfois les 3%.

En 2016 1%, 2017 1%¨, 2018 2% en moyenne et cela va continuer en 2019/2020

Des exemples parlants d’augmentations de tarifs depuis 2011: Rouen/Tours + 9,4€, Rochefort/Toulouse + 4,6€, Beaune/Toulon (var) 5€, Paris/Strasbourg 3€. Multipliez par les dizaines de millions de véhicules…

Même les tarifs de le restauration autoroutière prennent leurs quartiers d’été en se relevant un peu.

Bref, l’inflation est repartie, les taxes augmentant et les péages aussi, la canicule s’est installée… bonnes vacances décontractée tout de même, profitez en bien.

Gilles DESNOIX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *