Souvenir Gérard Dessertenne – A la mémoire d’un grand champion amateur

Ils ont pédalé sans se soucier du chrono et encore moins de la place sur la ligne d’arrivée. Samedi, en début d’après-midi, l’Union Vélocipédique Blanzynoise organisait la 20e rando Gérard Dessertenne, un Blanzynois qui a connu une carrière cycliste amateur qu’il sera difficile à égaler.

Joël Pocheron, le président de l’UVB avait quelques craintes après deux ans sans randos. Les amis de Gérard Dessertenne répondraient-ils présents pour la 20e édition ? Il fut vite rassuré par le nombre de participants. Ils furent 53 à prendre le départ du stade municipal, c’est-à-dire le même nombre d’avant covid. C’était gagné !

Sous l’oeil avisé du maire, Hervé Mazurek, tous prirent la direction par des chemins détournés de la Villa Sirop et, pour certains une belle balade de 40 km (13 coureurs) et pour d’autres, un circuit de 75 km.

Gérard Desertenne reste la gloire du club blanzynois. « Ce fut un grand champion chez les amateurs » rappelle Joël Pocheron. Et pour cause, il a remporté 213 victoires, 13 titres de champion de Bourgogne et est même devenu champion de France, toujours chez les amateurs en 1978 et finira à la 20e place, la même année, au championnat du Monde. Ce gars-là avait incontestablement la carrure d’un coureur professionnel. Mais la proposition arriva un peu tard à son goût. A 30 ans, Gérard Dessertenne préféra poursuivre son chemin chez les amateurs. Il mit fin à sa carrière à 45 ans. Il quitta ce monde en août 2016.

Samedi, ils on roulé en sa mémoire.

Jean Bernard

2 commentaires :

  1. Juste une remarque, au championnat du monde où il termine 20eme, il était parti tout seul à 6km de l’arrivée et c’est …..l’équipe de France qui a ramené le peloton sur lui, sûrement que ce n’était pas lui l’élu de la FFC.

  2. J’ai eu la chance de faire quelques sorties avec Gérard c’était un gars bien on apprend beaucoup quand on a cette chance dommage qu’il nous ai quitte trop vite…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.