Saône-et-Loire – Une plateforme pour signaler les logements « indignes »

Photo illustration.

Information de la préfecture de Saône-et-Loire.

Ouverture de la plateforme « histologe »

en Saône-et-Loire le 1er mars 2022.

Au 1er mars 2022, la Saône-et-Loire sera le premier département de Bourgogne-Franche-Comté à ouvrir en ligne la plateforme « Histologe ».

 

Avec environ 10 500 logements potentiellement indignes dans le département (source PPPI 2017), la gestion du mal logement est l’une des priorités du préfet de Saône-et-Loire.

 

De nombreuses personnes vivent dans des conditions difficiles : absence d’eau courante ou de sanitaires à l’intérieur du logement, défaut de chauffage ou d’espace approprié à la préparation des repas, ou logement trop petit et surpeuplé.

 

Ces conditions entraînent des conséquences graves et irréversibles sur la santé et la sécurité des locataires, en particulier celles des enfants.

 

La plateforme numérique Histologe vise à faciliter la prise en charge des signalements traités par le Pôle départemental de lutte contre l’habitat indigne (PDLHI), animé par la direction départementale des territoires (DDT) de Saône-et-Loire.

 

Histologue permet en effet à toute personne confrontée à une situation de mal logement, locataire ou propriétaire, d’intervenir directement en réalisant un signalement en ligne.

 

En quelques minutes, l’occupant ou le propriétaire décrit et évalue le degré de gravité de sa situation. Grâce à ces éléments, « Histologe » apporte une réponse personnalisée aux demandeurs.

 

L’application transmet aussi des alertes documentées aux partenaires en capacité d’intervenir, leur permettant ainsi d’identifier facilement les actions à mettre en œuvre. « Histologe » facilite la coopération entre les acteurs compétents en centralisant le traitement et la réponse aux signalements. Elle viendra remplacer la fiche de signalement papier du PDLHI.

Pour vous rendre sur « Histologe », cliquer sur lien : https://histologe.beta.gouv.fr

2 commentaires :

  1. A quand une plateforme pour signaler les logements mal isoler ?

  2. J’avoue que je ne comprends presque rien à tout ceci. Depuis des mois, J’ai fait et je vais continuer de faire du porte à porte pour L’Union Populaire dont le candidat est J.Luc Mélenchon. « L’humain d’abord » et « l’avenir en commun ».
    Qu’ai-je constaté ?
    D’une part, des cités HLM avec des tas de logements vides. Le pire exemple : Une cité calme à Sanvignes proche d’une supérette où plus de la moité les logements sont vides alors que les appartements sont vraiment sympas. Il y fait chaud, pas de bruit et c’est propre.
    D’autre part ailleurs, des gens dans la précarité, la pauvreté extrême, mal chauffés et qui se réfugient chez leur voisin de palier tous les après-midi car lui, est fraternel et a les moyens financiers de faire fonctionner un chauffage électrique d’appoint.
    C’est à pleurer et j’ai pleuré dans ma voiture au retour d’un porte à porte moi qui suis plutôt solide et ne me laisse jamais déborder par mes émotions au profit de la raison, .
    Je n’ai aucune honte à l’avouer.
    J’ai aussi visité les communes rurales pour recueillir le parrainage des Maires et si la misère y est moins lourde pour ceux et celles qui peuvent encore (malgré leur âge) cultiver leur lopin de terre, élever quelques volailles afin de se nourrir, la solitude y est omniprésente. Ils sont fiers et refusent les aides de l’État.

    Mr Le préfet, avec tout le respect que je vous dois, je vous invite à vous interroger sur ce plus grand mal être de notre société.
    Je veux parler de la solitude qui conduit à la dépression.

    Au premier jour de l’appel des Gilets Jaunes, je les ai rejoints et savez vous quelle était ma principale motivation à cette époque ?

    Je vais vous le dire : Toutes ces vagues de suicide qui se succédaient après celles de la privatisation des télécoms.
    C’était affreux. On se suicidait chez les agriculteurs, les flics, les enseignants etc.
    Peut-on accepter une telle société ? Parce que ça continue.

    Oui, je vous remercie, Mr le Préfet pour cette plate-forme qui me semble utile. Cependant, comment pouvez vous expliquer, qu’après 5 ans de gouvernance de Mr Macron, on en soit toujours là ?

    Bien entendu, je ne vous juge pas. Vous êtes aux ordres de l’État et c’est très bien comme ça. Je ne doute pas, un seul instant, que vous le serez aussi demain pour obéir aux instructions du Gouvernement de l’Union Populaire présidé par J.Luc Mélenchon.

    En attendant, faisons en sorte, vous, Mr le Préfet et toutes et tous d’organiser tout ça pour que même les plus petits d’entre nous accèdent à un logement décent.

    Les plate-formes ne suffisent pas pour régler les problèmes et cela ne se limite pas au logement…

    Fraternellement,

    J.B

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.