Sanvignes – L’âge doré du boeuf musical des Galipotes

Il était attendu comme le loup blanc ce boeuf number one de la nouvelle année, sauf que pour pénétrer à l’intérieur de La Trèche à Sanvignes, inutile de montrer patte blanche. En revanche, sans obligation, il était de bon ton pour ce premier boeuf musical de l’année 2020 de l’Abreuv’Art des Galipotes, d’arriver bardé d’or ou d’argent, voire les deux. Une simple bague faisait l’affaire. Des cheveux argent également. On vous passe les autres détails.

Les lingots eux, ont été stockés dans un lieu tenu secret, sécurité oblige.

Ambiance des grands soirs en ce vendredi  24 janvier. Un maire, Jean-Claude Lagrange aux anges du succès toujours aussi foisonnant des boeufs et d’accueillir sur son territoire des élus ou futurs élus; des Galipotiens en pleine forme, les bras chargés d’or et d’argent et des musiciens tout simplement et carrément, eux, en or.

La scène fut même le théâtre de l’arrivée de nouveaux artistes avec parfois, un étrange instrument de musique. C’est le renouveau, le lancement de l’année 2020 qui a vu aussi l’association des Galipotes atteindre plus de 1400 adhérents (depuis septembre dernier). Qui peut en dire autant ? Et c’est à Sanvignes que ça se passe et nulle part ailleurs.

Jean Bernard

Un commentaire

  1. Du talent , des sourires , de la musique ouf ça fait du bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *