Sanvignes – A la Trèche, le Casino Royale du 7 – 1 Club 2 Poker

 

Neymar joueur de poker, l’image est bluffante. Mais que ne ferait-il pas pour apparaître sur le petit écran ! Remarquez, il ne tombera pas du ciel pour autant et s’asseoir à une table de poker de l’association 7 – 1 Club 2 Poker à Sanvignes qui n’est pas le nouveau schéma tactique du PSG mais quand on lit vite, on comprend : c’est un club de poker.

Ici, à la Trèche, chaque vendredi soir, on ne flambe pas. Nous sommes loin du cliché d’un tripot enfumé avec des joueurs aux mines patibulaires mais presque, des verres d’alcool qui conduisent jusqu’au bout la nuit des regards blafards perdus dans le brouillard.

Autour des tables, les licenciés de 7 – 1 Club 2 Poker, déjà on ne jour pas d’argent. « C’est de l’argent fictif. A chaque début de saison, chaque joueur se voit attribuer 1 M € et nous faisons les comptes à la fin de l’année » explique Benjamin Burtin, le trésorier. Qui va « plumer » l’autre ?

Le club existe depuis 2011. A l’origine, les passionnés de poker se réunissaient à Génelard avant d’arriver à Sanvignes en 2016. Aujourd’hui, Fabrice Chanut en est le président, Mickael Mikolaczyk le secrétaire et le type qui s’occupe du grisbi, c’est Benjamin Burtin. Les bons comptes font les bons joueurs de poker. « Nous sommes 25 et nous aimerions atteindre les 30 licenciés et être considéré comme un vrai club de sport comme les échecs » soumet le président. « Nous voulons donner le goût de jouer au poker au plus jeunes, qu’ils viennent vivre une vraie expérience en live autour d’un table et non pas devant un écran » lance sur le tapis Benjamin Burtin. Ce côté psychologique et cette ambiance sont capables de vous procurer le frisson du jeu. Le vrai.

Jouer au poker dans ces conditions permet de se détendre, de partager ses connaissances _ les plus chevronnés accompagnent les débutants _ donc de s’améliorer, le tout « dans la bonne humeur » témoigne Fabrice Chanut.

La mise de départ est de 50€ pour la licence, sachant que 7 – 1 Club 2 Poker est affilié aux clubs de poker et qu’il en existe 300 en France. Chaque saison, il dispute le championnat amateur départemental, régional voir national. « Jouer dans un tournoi avec 500 joueurs, c’est un moment à vivre » avoue le trésorier.

Pour les nouveaux qui seraient tenter de glisser quelques jetons sur le tapis, la première soirée est gratuite. Souvent, on tombe dedans comme dans la marmite. Avant toute chose, jouer au poker est amusant.

Jean Bernard

7 – 1 Club 2 Poker, chaque vendredi à 20h30 à la Trèche à Sanvignes. 

Un commentaire :

  1. Salutations,
    bonne saison à vous et à bientôt autour d’une table 😉🤔⚽

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.