•  

Sanvignes – Emplois saisonniers : ils travaillent comme les grands

Pendant les vacances, les communes proposent des emplois saisonniers comme à Sanvignes. Sur les mois de juillet et août, ils sont vingt jeunes à faire les 35 heures. Découvrir le monde du travail est à la fois instructif et rémunérateur.

C’est le cas de Melisa. Un mois au service des services des espaces verts et, ce matin, c’était opération désherbage pas loin de la piscine municipale. A 19 ans, Melisa termine ses études de thanatopracteur (prodiguer des soins de conservation au défunt, des soins d’hygiènes et de présentation). « Même avec un sécateur à la main, Melisa a prouvé qu’elle avait du doigté » rapporte Jean-Marc Villard, le nouveau directeur des services techniques à la commune de Sanvignes. Poste qu’il occupe depuis le 3 juin dernier. Il arrive de Gueugnon où il avait le titre de directeur adjoint du pôle technique. Il est Montcellien d’origine.

Les emplois saisonniers se répartissent ainsi : « 8 à la piscine dont 4 maîtres-nageurs, 8 au centre de loisirs, 2 aux espaces verts et 2 aux espaces verts piscine » précise Estelle Bordes, directrice générale des services.

La ville de Sanvignes privilégie évidemment les jeunes de la commune, si possible pour un premier emploi mais fait appel aux communes voisines, Saint-Vallier (3), Saint-Berain-sous-Sanvignes (2) et Toulon-sur-Arroux (2).

A propos des maîtres-nageurs, ils sont issus du club nautique sanvignard. La ville les aide à passer le diplôme et en échange, ils s’engagent à travailler à la piscine municipale. Gagnant gagnant.

Pour Sanvignes, ces vingt emplois saisonniers a un coût. Il se monte à 58 000 €. Une dépense justifiée et pleinement appréciée.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *