Saint-Vallier – Vous savez pourquoi la rue s’appelle comme ça ?

A la limite Montceau/Saint Vallier se trouve une rue baptisée Marcelin Berthelot.

Qui connaît ? Très peu de gens pouvaient dire qui était cet homme et ce pourquoi il est honoré par une rue plaque de rue. Qui plus est, il existe deux Berthelot portant le même prénom, enfin l’un avec un seul L et l’autre avec 2 L.

Un militant et homme politique communiste du 20ème siècle et un savant, homme politique français du 19ème siècle.

Christophe Dumont, l’adjoint au maire de Saint Vallier, a été d’un précieux secours. Avec un L c’est le militant communiste et homme politique. Et l’autre personnage avec deux L c’est le savant et homme politique du 19ème siècle.

La rue est dédiée à Marcelin Berthelot militant communiste et homme politique. Elle relie la rue Robespierre (un grand révolutionnaire et un trancheur de cous) à la rue Waldeck Rochet (Membre des instances nationales de direction du Parti communiste français et successeur de Maurice Thorez, stalinien). Grâce à ce militant, une des figures des communistes « refondateurs »  on passe de la guillotine au goulag, mais en même temps on accède au carrefour contact fleuron du capitalisme. Euh…. C’est fermé…

Marcelin Berthelot, (1927/1997) a été député de la Seine-Saint-Denis  et maire de Saint-Denis. Deux de ses actions eurent un certain retentissement. D’abord son refus du projet de grand stade et sa démission du groupe communiste de la ville de Saint-Denis pour cette raison. Ensuite la loi du 8 janvier 1993, dont il fut l’instigateur. Ce texte novateur a modifié la législation sur les prénoms en supprimant définitivement l’obligation de les choisir dans le calendrier.

Comptant parmi les eurocommunistes Marcelin Berthelot, s’organise avec  Patrick Braouezec, qui lui a succédé à la mairie de Saint Denis, dans le courant Communistes unitaires dit « refondateurs ».

En 1997, il aura le temps de voir aux élections législatives le PCF remonter à 35 sièges (contre 22 en 1993) et maintenir son électorat. Il pourra se réjouir de l’entrée au gouvernement de Jean-Claude Gayssot, Marie George Buffet, Michelle Demessine.

Une vie bien remplie.

Gilles DESNOIX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *