Saint-Vallier – Un festival de danse à contretemps ?

Décidément, la culture ne fait pas recette ces derniers temps. DJ Hamida, le week-end dernier à l’Embarcadère à Montceau-les-Mines en a fait la triste expérience.

La ville de Saint-Vallier avec son festival ça danse à Saint-Vallier, fait-elle mieux? Pas vraiment. Là encore c’est désolant. Pour preuve, le spectacle hier soir (jeudi 5 avril) à l’ECLA où le public s’est montré très discret pour assister à Stockholm de la compagnie A vous de voir. C’était guère mieux samedi dernier à Devos pour Entre Morvan et Val de Saône ou encore Caravane, le 23 mars à l’ECLA.

Chez les élus, il y a de quoi se poser des questions. Mais lesquelles?

Imaginez la tête des danseurs, de la metteur en scène, des techniciens qui ce jeudi soir, après dix jours de travail sur place, ont certes été applaudis mais par une toute petite frange de spectateurs? Pas très motivant.

De toute évidence, une certaine culture _ encore est-il difficile de dire laquelle très précisément tant le public est volatile et souvent déroutant _  reste à quai. Là encore, pourquoi?

Ouvrir l’esprit à d’autres cultures justement, n’est-ce pas une forme d’enrichissement qui permet de faire tomber les barrières ou est-ce, désormais, une caste réservée à une élite ?

Alors, certes, pour en revenir à Stockholm (lire https://linformateurdebourgogne.com/saint-vallier-stockholm-un-duo-esthetique-qui-dit-vrai/), Marie Zawada n’a pas choisi la facilité. Elle a osé là ou d’autres n’auraient jamais avancé un pied. Marie y a mis tout son cœur et les danseurs toute leur âme. Saint-Vallier a permis à cette compagnie nivernaise de présenter ce nouveau spectacle, malheureusement le public n’a pas suivi.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *