Saint-Vallier – Un andain de paille brûle sur 200 mètres

Ce lundi matin, Didier Giraud se rend au bois des Haies à Saint-Vallier et aperçoit à l’autre bout du champ de la fumée qui s’échappe, un endroit qui n’est pas simple d’accès. Sur plus de 200 mètres, un andain de paille (une bande continue de fourrage) brûle.

Avant qu’il ne se propage à l’ensemble de la parcelle, avec les moyens du bord, c’est-à-dire une pelle, il éteint le feu. « Heureusement que la rosée du matin a ralenti la progression des flammes » explique par la suite Denis Beaudot, associé à Didier Giraud dans l’exploitation du gaec.

Il est évident que le feu n’est pas l’oeuvre du Saint-Esprit, « il est volontaire ».

Les deux hommes n’ont pas l’intention de porter plainte. « Ce n’est pas la valeur de la paille brûlée qui nous préoccupe mais plutôt le geste », souligne Denis Beaudot.

Qui ce lundi matin a voulu se faire « un rail » de paille ?

J.B.

3 commentaires

  1. C’est la 5G, c’est sur ! Et pis le Linky aussi !

    Faut pas chercher plus loin !

  2. Mr Beaudot, il faut au moins faire une main courante. D’autres événements de ce genre peuvent hélas se reproduire ailleurs et d’autres personnes peuvent avoir moins de chance que vous en ce qui concerne les dégats.

  3. Je pense que beaucoup (dont moi !) auront découvert ce mot, andain, ainsi que sa signification, grâce à cet article !

    Reste à connaître l’origine du feu : mégot, acte volontaire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *