Saint-Vallier – « Tout seul comme un grand »

C’est aujourd’hui l’anniversaire. Vingt-sept ans ! Chez Bernard Febvre, ce 4 février 2018 n’éveille rien de particulier, « pour les trente ans, on verra » précise-t-il tout de même.

Vingt-sept ans que BF dépannage a pris naissance à Gourdon, « je me suis installé tout seul, comme un grand chez mon oncle ». Non pas comme plombier comme papa mais « pour faire du service après-vente dans la chaudière ». Le 4 février 1991, le jeune Bernard démarre avec une centaine de clients, ceux de son père, « aujourd’hui la société compte plus de 7000 fiches ».

De Gourdon, il arrive ensuite aux Gautherets et s’installe dans son garage qui dix après, ne correspond plus à la carrure de l’entreprise. « Alors en 2001, je fais construire un bâtiment avenue Jean Jaurès à Saint-Vallier, quelque chose de carré ». Carré comme dans sa tête, comme un chef d’entreprise qui a cette faculté de comprendre vite pour décider rapidement. Avec Bernard Febvre, inutile de tergiverser, c’est droit au but ou direction les vestiaires.

Vingt-sept après, ce patron originaire de Ciry-le-Noble _ il en a fait du chemin _ partage toujours le même engouement avec ses employés, ses secrétaires dont Ghislaine, son épouse. « Je me lève tous les matins pour mon entreprise, elle a de la valeur à mes yeux, cette valeur que partage toute l’équipe » précise-t-il en vous regardant droit dans les yeux.

Une entreprise spécialisée dans le dépannage des chaudières et exclusivement dans le dépannage. « Celui qui pose une chaudière ne peut pas assurer l’entretien à moins d’avoir une cinquantaine de gars ». « Parce que, ajoute-t-il, il faut être capable d’intervenir dans la journée. L’important, c’est la rapidité ». Et le travail « bien fait comme BF ». Ou Bredin en Folie, « mais ça c’est de l’humour »!

Alors avec un métier en évolution permanente, les interventions sont de plus en plus pointues et « mon problème, c’est de trouver du personnel qualifié » note encore Bernard Febvre.

L’homme est direct, ne fait pas vraiment dans la fioriture _ pas son style _ mais regarde dans le passé sans arrière pensée et fixe le présent avec l’énergie d’une chaudière à plein régime.

Jean Bernard

2 commentaires :

  1. Étant client de cette entreprise je ne peux que vanter ses services .Par contre si l on ne trouve pas facilement de techniciens dans ces entreprises ,il faudrait peut être revoir les salaires pour des personnes qui ont beaucoup de responsabilites et sont souvent les mal payés de là boite . je ne connais pas spécialement les salaires chez bf ,mais ayant été technicien moi même je vous fait part de mon ressenti.

    • avant de parler de salaire , il faudrait parler déjà de connaissance , de technicité et professionnalisme .
      le salaire suivra !!!
      en France , il n’y a plus de formation valable .
      BF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.