•  

Saint-Vallier – L’opposition somme le maire de s’expliquer

Nouvelle conférence de presse de l’opposition ce vendredi 29 mars 2019, quatre jours après le conseil municipal de Saint-Vallier dont l’objet, essentiellement, fut de « retravailler » le débat d’orientation budgétaire retoqué par le préfet.

A vrai dire, autant il est primordiale de connaître de quoi sera fait le futur budget de la commune pour 2019 avant son vote le 11 avril prochain, autant l’opposition et pas seulement _ la population également _  espéraient que le maire, Alain Philibert, apporte des explications qui, dans un premier temps, l’ont conduit à choisir son fils pour entretenir les cimetières et donc son embauche à la mairie et, dans un second temps, comment du jour au lendemain, cet emploi, sur injonction du préfet, a disparu de la circulation. « C’est comme-ci il n’avait pas existé » confiait le maire à l’issue du conseil, municipal.

Le maire est passé de coupable à victime (Durix)

C’est sans doute prendre un raccourci que l’opposition n’entend pas prendre quitte à emprunter un chemin tortueux. D’où la conférence de presse de Martine Durix (sans étiquette) et Denis Beaudot (LR). Ils veulent savoir.

 » Martine et moi avons été très choqués de l’attitude du maire au conseil municipal (du 25 mars dernier) et des conseillers de la majorité » s’empresse de préciser Denis Beaudot.

« Notre ressenti est que, par un tour de magie, le maire est passé de coupable à victime. C’est la faute du préfet » ajoute Martine Durix.

L’un et l’autre sont stupéfaits de la tournure des événements. « Aujourd’hui, nous savons que la procédure d’embauche n’a pas été respectée et, qui plus est est, le maire est dans le cadre du délit de prise illégale d’intérêt » disent-ils en choeur.

Même dans la majorité on s’interroge 

Ils attendent d’ailleurs toujours ce document, l’arrêté d’embauche que le maire a refusé de communiquer. C’est pourquoi ils ont fait appel au Cada (commission d’accès aux documents administratifs) qui veille à la liberté d’accès à ces documents.

Pour l’opposition, l’affaire est grave. « Comment faire confiance à un maire qui est hors la loi, alors s’il a un peu de morale et d’honneur, il doit rendre des comptes, aux élus et à la population et ne pas rejeter la faute sur le préfet », reprend Denis Beaudot.

« Le maire et l’attitude de la majorité dont la moralité est aussi mise en cause » relance Martine Durix même si certains, lundi soir après le conseil, ne comprenaient pas l’attitude du maire.

« Que Philibert s’explique et démissionne » tonne Denis Beaudot. « Il a fait passer son profit personnel, celui de sa famille au détriment de la population » souligne Martine Durix. « Ce n’est plus le maire qu’on a connu ».

Jean Bernard

9 commentaires

  1. plus facile de communiquer dans la presse il l’ont pas fait au conseille municipale
    il manque un peut de courage a voir jean Bernard va passer se message

  2. Bonjour. A voir les écrits des défenseurs de l’indéfendable je suis stupéfaite.
    Heureusement pour nous nous vivons en Démocratie car sinon les représentants de l’opposition seraient déclarés fous et internés au goulag et l’informateur de Bourgogne serait interdit et son administrateur serait arrêté et disparaîtrait à jamais.
    Alors n’en déplaise aux communistes et amis de ceux-ci nous ne sommes pas en Russie . Une faute morale a été commise par le Maire de Saint Vallier et vous aurez bon de tenter toutes les ignominies pour le défendre vous en serez également complice du point de vue morale. Mais il est vrai que les chantres de la liberté et de la démocratie ne les appliquent que pour eux et l’interdisent aux autres.
    Le Maire doit rendre des comptes car il est un élu du peuple et non le tribun d’une castre d’idéologues bercée au son de la marche finale.
    Il y en a marre de votre hypocrisie et de vos magouilles afin de garder le pouvoir.
    Honte à vous honte aux démagogiques et à tout ceux qui veulent cacher le cadavre sous le tapis et qui pour détourner l’attention tentent de jeter l’opprobre sur ceux qui demandent le vérité.

    • Une «  »castre » d’idéologues ? C’est nouveau ?
      Ce n’est pas la marche finale, mais la lutte finale, révisez vos classiques !
      Vous semblez confondre la Russie et l’URSS qui du point de vue géopolitique sont tout de même deux choses bien différentes.

      Enfin, si vous aviez pris la peine de vous informer, vous auriez lu ceci sur l’informateur de Bourgogne : « La section du Bassin minier du PCF a déjà exprimé son désaccord sur la décision prise par le Maire de Saint-Vallier d’embaucher son fils… ». Vous auriez aussi pu lire l’article précédent, mais la mauvaise foi semble vous aveugler et votre anticommunisme primaire à tout-va ne vous grandit.

  3. Ce matin, encore à la une de certains journaux, nous avons cru découvrir le couple princier du prochain Carnaval à Saint Vallier.!!!!!

    Me Durix, Mr Beaudot, les administrés mesurent, à juste titre, la pauvreté de vos idées et de votre investissement au service de l intérêt général.
    Vous privilegiez vos intérêts personnels, c est une évidence,
    La population attend d autres arguments, beaucoup plus sérieux, que cet acharnement qui n a que trop duré.
    Mr le Maire, vous garderez toujours notre confiance et notre respect.
    Nous savons également que les soutiens sont de plus en plus nombreux.

    MR Le Maire, surtout ne lâchez rien….

  4. Il aura fallu une semaine pour ces 2personnes pour faire cette démarche et entendre encore et encore : démission.Baudot doit rêver du fauteuil toutes les nuits…mais où étaient vos soutiens lundi soir ….un peu maigre …pour vous élire…ah l ‘espoir fait vivre Baudot et durix

  5. Savoir raison garder… Le maire a bien sûr fait un gros faux pas. Pan, sur le bec…. Aussitôt il a reçu des raclées de tous côtés, de ses opposants comme il se doit, mais de son propre parti, ce qui est plus rare dans les pratiques politiciennes habituelles. Probablement honteux, il a aussitôt renvoyé le fiston à son chômage et annulé l’embauche. Point final ? Mais non, surprise ! Le charmant couple opposant a son os à ronger, jusqu’aux municipales espère – t’il certainement, et certains aboyeurs de ce forum en rajoutent. Mais non. Ce n’est pas une manigance idéologique du communisme international, il a tellement de vrais crimes sur la conscience que St-Vallier ne risque rien ! Vouloir écraser un homme à terre, ce n’est pas chouette Mme Durix et M. Beaudot…. Le maire est politiquement foutu, mais votre acharnement ne donne guère envie de vous donner du pouvoir !

  6. Mme Durix, ex numéro 1 du PS à Saint-Vallier. Ensuite, sans étiquette. Et maintenant en photo à plusieurs reprises avec Mr Beaudot, LR.
    Vous êtes où exactement ? Et vous avez l’audace de parler de leçon de morale….!!! Je suis écroulé de rire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *