Saint-Vallier – La majorité municipale soutient le peuple ukrainien

Communiqué de la majorité municipale de Saint-Vallier.

30 ans quasiment jour pour jour après les guerres et l’épuration ethnique qui avaient marqué l’éclatement de l’ex-Yougoslavie, l’Europe est à nouveau confrontée à une guerre, où un homme, Vladimir Poutine, entraîne derrière lui tout un peuple, au nom de l’impérialisme, du nationalisme dans une guerre d’un autre temps. Car qui peut croire aujourd’hui qu’une invasion comme celle menée par le dirigeant russe, contre le peuple ukrainien et contre son propre peuple, permettra d’atteindre un quelconque objectif ?

Nous sommes tous bouleversés face aux images de ces bombardements, de ces colonnes de chars qui prennent pour cibles les populations civiles ukrainiennes, hommes, femmes et enfants. Bouleversés par les souffrances que provoque cette agression, les privations, la séparation des familles, l’exil précipité, l’arrachement à la terre natale et bien évidemment les blessés et les morts. Bouleversés aussi par le courage de ce peuple ukrainien et de son président qui restent debout et font face malgré une situation épouvantable. Bouleversés enfin par la solidarité qui se met en place dans les pays frontaliers, tout particulièrement en Pologne qui depuis plusieurs jours accueille des centaines de milliers de réfugiés.

C’est pourquoi il est de notre devoir d’exprimer tout notre soutien à ce peuple ukrainien qui se bat pour des valeurs qui sont les nôtres : la liberté, la paix, la souveraineté des peuples et la démocratie. Aujourd’hui il est absolument nécessaire d’affirmer que nous sommes tous UKRAINIENS !

Pour marquer cet engagement, la ville de Saint-Vallier se parera, dans les jours qui viennent, de drapeaux ukrainiens. Un don en direction du peuple ukrainien sera proposé lors du prochain conseil municipal. Nous réfléchissons à d’autres actions possibles pour que Saint-Vallier assume ses responsabilités et son devoir de solidarité vis-à-vis du peuple ukrainien.

Plusieurs d’entre vous nous ont déjà proposé, spontanément, d’accueillir chez eux une famille ukrainienne. Nous vous remercions vivement pour cette belle et généreuse proposition que nous relaierons auprès des services de la préfecture. Nous savons également que beaucoup d’entre vous souhaitent apporter leur soutien par des dons. Nous avons pris contact avec des associations pour connaître les modalités et les possibilités de les réaliser. Nous vous informerons dès que possible des procédures et démarches à suivre.

Plus que jamais cette guerre nous rappelle la fragilité de nos valeurs mais aussi cette chance extraordinaire que nous avons de vivre en paix et en démocratie depuis des décennies ainsi que toute l’importance de la SOLIDARITÉ entre les peuples.

2 commentaires :

  1. Très belle profession de foi. Non, il n’est peut être pas encore trop tard pour espérer une issue pacifique à cette crise nonobstant la personnalité de Mr Poutine qui semble ingérable.
    Cependant, je pense que nous devons vraiment nous poser certaines questions fondamentales pour en tenir compte à l’avenir.

    Je me souviens que dans les années 90, les Russes souffraient des pires maux (faim, froid). A l’époque, j’écrivais sur les réseaux sociaux (notamment sur yahoo Q/R) que nous, européens, devions absolument aider ce peuple en détresse. Cela ne s’est pas fait, hélas.

    Oui, les Russes, bien que s’étendant largement à l’Est sont avant tout Européens. Leur histoire est liée à la nôtre. A St Petersbourg, on parlait Français au début du siècle dernier notamment lors des sommets diplomatiques.

    Après la chute du mur de Berlin, les aider économiquement et les intégrer dans l’espace Européen au plan historique et humain était vraiment pour moi une évidence.
    C’était sans compter avec l’influence des USA qui ne voyaient pas cela d’un bon œil. J’avoue que je n’ai pas mesuré, à l’époque, cet aspect de la question. C’était aussi, sans doute, sans tenir compte de la propagande anti-russe affichée à l’époque par les médias Français qui persistaient à présenter la Russie comme une simple expression naturelle de la défunte Union Soviétique.

    Bref, nous avons raté le coche et livré les Ukrainiens et les Russes à la folie meurtrière d’un leader peut-être fou. Les morts des deux côtés s’accumulent.

    Quoi qu’il en soit, il y a pour moi deux leçons à retenir.

    1) Gardons notre indépendance comme l’avait souhaité le Général de Gaulle en quittant l’Otan.
    2) Passons vite à une VI ème République dont la nouvelle Constitution restreindra les pouvoirs démesurés accordés à notre Président.

    Pour conclure, je voudrais juste vous rappeler que nous avons une élection Présidentielle d’ici un mois et que nous ne devons pas nous laisser aller à la mélancolie et encore moins à la dépression.
    Oui la menace Poutinienne est grande et il est légitime de s’en inquiéter. Sauf qu’à ce sujet nous ne pouvons rien à notre petit niveau.
    Ce que nous pouvons, par contre, c’est faire une révolution pacifique par les urnes. Le 10 Avril, la voix d’un chômeur vaudra autant que celle d’un PDG. Pensez y si vous voulez plus de justice fiscale, sociale, plus d’écologie pour vos proches. Ceci est de notre et de votre responsabilité.
    (…)

    • Toutes les descriptions et explications de la chute du mur et de la chute de l’URSS de 1991 se trouvent dans le livre hautement argumenté et sourcé : « La stratégie du choc » de Naomi Klein. (page 337 du format de poche).
      L’émission « Le dessous des cartes » proposée par ARTE est également de très haut vol et magnifiquement vulgarisé (tous les élèves de lycée devraient s’y plonger pour réussir haut la main leur Bac d’Histoire-Géo, émissions de 10 minutes chacune), et rappelle que l’Ukraine fait passer des gazoducs et est le grenier à blé du Monde, ce qui est un poids économique majeur pour ajuster les prix de ces deux denrées essentielles et incontournables, ce qui explique alors bien des convoitises……

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.