Saint-Vallier – Inquiétude pour des terrains rue Emile Zola

Photo archives.

Décidément ce PLUI en fait voir de toutes les couleurs aux communes et en particulier à celle de Saint-Vallier. Le projet du plan local d’urbanisme intercommunal élaboré en 2018 n’a pas été validé, il faut donc tout reprendre à zéro.

En juillet 2018, la ville de Saint-Vallier souhaitait conserver des parcelles constructibles rue Emile Zola, à l’arrière de la résidence L’Envol sachant qu’un investisseur lorgnait sur ces terrains pour y construire un établissement pour personnes âgées dépendantes. Or, dans le nouveau PLUI, ces parcelles devaient passer en zone naturelle, donc pas question de bâtir quoi que ce soit.

Ente temps, la ville a vendu  trois parcelles à la société Ages et vie pour 80 000 €. Il était prévu la construction de trois unités de sept hébergements.  Et comme le PLUI a été retoqué…

Au dernier conseil municipal, le projet PLUI est revenu sur la table comme en juillet 2018. Si pour la construction de deux unités, aucun problème se pose, reste une parcelle qui est concernée et pourrait passer de constructible à zone naturelle. « Si Ages et vie veut édifier une troisième unité, elle ne le pourra pas » admet le maire Alain Philibert. C’est pourquoi le conseil municipal a demandé à la CUCM de maintenir la parcelle en constructible.

Cependant, en décembre 2018, le maire annonçait la réalisation de trois unités. Il n’y en aura que deux pour commencer. D’où l’intérêt de maintenir le terrain en constructible pour la troisième unité. Deux au lieu de trois, un détail.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.