Saint-Vallier – Fanny Buisson, diététicienne-nutritionniste, ne supporte pas Benjamin Castaldi

Les trois cadres au mur de son cabinet illustrent parfaitement la profession de Fanny Buisson. Trois vélos avec des roues qui représentent des rondelles de citron et d’orange. Le message est clair, bien manger, bien bouger.

Fanny Buisson est diététicienne-nutritionniste et exerce depuis novembre dernier au cabinet médical à Saint-Vallier. Son premier poste, sa première expérience professionnelle dans la ville qui l’a vue naître. « Je suis née à la maternité du Galuzot » aime-t-elle préciser. Du 100% valloirien !

Sa ville, elle adore y vivre alors à choisir avec Lyon où elle a fait ses études et la campagne, la balance a vite penché du côté du coeur.

La diététique et la nutrition, Fanny Buisson en a fait son cheval de bataille. Ce métier de diététicienne-nutritionniste, elle l’a épousé par passion bien que, à l’origine, elle se destinait après le lycée Parriat, à des études d’ingénieur. « J’ai fait un an à l’INSA à Lyon mais j’ai vite compris que ce n’était pas ma voie » explique-t-elle. Car sa passion, elle a commencé à la développer dès le collège. « Alors j’ai intégré un IUT diététique pendant deux ans ».

A 22 ans, en septembre dernier, elle décroche son diplôme et débarque donc en novembre à Saint-Vallier. La boucle est bouclée.

Désormais la voilà opérationnelle et reçoit sa clientèle qui vient lui demander conseil. « Mon rôle, dans un premier temps, est de rassurer. Les gens sont saturés d’informations sur l’alimentation et notamment de régimes aberrants » lâche-t-elle. « Aujourd’hui, ils font un tri entre les bons et les mauvais aliments. Mais je vous rassure, il n’y a pas d’interdit, c’est juste une question d’équilibre ».

Alors devant sa télé, quand apparaît Benjamin Castaldi, le monsieur « Comme j’aime », elle déteste. « Il me sort par les yeux ». L’IMC (Indice de Masse Corporelle), elle ne veut même pas en entendre parler. « Je ne veux pas qu’on se fixe sur un chiffre, l’important est de se sentir bien dans son corps ».

Son approche de l’alimentation passe avant toute chose par le dialogue, l’échange avec son patient. « C’est apprendre comment il vit, à chaque fois c’est très personnalisé ».

Avec Fanny Buisson, son conseil a davantage de poids qu’un régime. « Vous pouvez manger de tout sans en abuser ». Benjamin Castaldi aurait mieux fait de rester enfermé dans son Loft Story.

Jean Bernard

8 commentaires :

  1. Je suis aussi diététicienne et je pense comme elle, il fait parti de ces gens qui pensent tout savoir alors qu’ils n’ont aucun diplôme !

    • Pierre Antoine VINCI

      Un diplôme n’est pas forcément synonyme de grand savoir !
      Au cours de ma carrière d’ingénieur , j’ai croisé un certain nombre de personnes « hautement diplômés » qui au final étaient aussi cons qu’une chaise !

      • J’ai moi aussi croisé sur l’Informateur de Bourgogne un certain Pierre Antoine Vinci qui, pour paraître moins « con qu’une chaise », avait plagié l’éminent physicien et philosophe des sciences, Étienne Klein.

  2. Fanny Buisson a tout a fait raison , je ne peux plus voir cette PUB stupide et mercantile.

    • C’est pourtant simple :

      1) Le bouton rouge (un cercle barré d’un trait) permet d’éteindre la TV.

      2) Le bouton « Muet » (haut parleur barré ou bien avec un X) permet de couper le son.

      3) Les boutons avec des numéros (ou avec CH + et -) permettent de changer de chaîne

  3. Enfin!!!Une professionnelle qui ose pointer du doigt cette pub complètement stupide que l’on nous passe sans arrêt, si ça marchait si bien tous le monde serait mince..

  4. et bienvenue à elle!

  5. Pierre Antoine VINCI

    Je me souviens très bien de votre « attaque » aussi haineuse que grotesque !
    J’espère juste qu’en frappant votre clavier avec autant de violence , vous n’êtes pas tombé de votre « chaise » !
    A l’époque , si le maître des lieux n’avait pas cru bon de censurer ma réponse , vous auriez appris que la « formule » en question n’est absolument pas issue du brillant cerveau de monsieur Klein , mais que c’est un « lieu commun » largement utilisé sous des formes différentes dans le milieu scientifique depuis des lustres !
    Il l’a simplement utilisée parce que c’était utile à la conversation du moment !
    Je l’ai personnellement écrite ou utilisée dans des conférences bien avant l’illustre Etienne !
    Cher monsieur Goliath , je comprends très bien que les commentaires à « l’emporte-pièce » puissent être assez jouissifs à leurs auteurs , mais s’il vous plait , ne sautez pas systématiquement sur le « râble » des autres sans maitriser pleinement le sujet abordé !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.