Saint-Vallier – Les écoles, la quadrature du cercle

Mardi 6 février 2018, le conseil municipal de Saint-Vallier aura au menu de la soirée le débat d’orientation budgétaire. Pas de vote mais  une discussion où la majorité exposera sa vision sur les investissements à venir dans la commune dans l’optique, cette fois-ci, du vote du budget en avril prochain. Quelle sera l’attitude de l’opposition quand elle entendra Richard Taiclet, premier adjoint chargé des finances, que « nous sommes toujours dans une logique du poste des dépenses ».

En somme, sauf annonce de dernière minute, la commune de Saint-Vallier ne va pas se lancer dans d’improbables dépenses, « nous allons améliorer l’existant » souligne Richard Taiclet. Le dernier gros investissement en date, c’est la construction du gymnase Potignon, et aujourd’hui il concerne le rachat et la rénovation de la résidence des Tilleuls (pour 3.8M€ au total).

« Nous devons consolider notre situation financière qui reste fragile malgré tout » note l’adjoint aux finances. Une politique de la rigueur qui sera de mise « jusqu’à la fin du mandat ». Voilà qui risque de donner du grain à moudre à l’opposition dont on attend, bien évidemment des propositions.

Deux réflexions à mener: les écoles et le centre-bourg

Une fin de mandat qui ne manquera certainement pas d’intérêt, en particulier dans les réflexions à mener, sur le proche avenir de Saint-Vallier. Deux axes en effet se dégagent, les écoles et l’attractivité du centre-bourg.

Les écoles, beaucoup est fait en matière d’amélioration, de protection avec l’installation de palissades, de visiophones mais la réflexion portera également sur le regroupement des écoles maternelles et primaires. Elles sont au nombre de huit. « Bien sûr, il serait opportun de regrouper celles du centre-ville (Pasteur, Irène et Frédéric Joliot Curie, Jules Ferry), mais cela a un coût, prévient Richard Taiclet. Les écoles devraient être l’un des leviers de la prochaine campagne des municipales.

Quant au centre-bourg, « nous devons arriver à lui donner une image à la hauteur de notre époque avec un aspect plus contemporain » assure l’adjoint. Saint-Vallier attend des propositions de la Communauté urbaine Creusot-Montceau. Mais avec des bars qui n’en sont pas vraiment, des commerces qui ferment dont deux dernièrement, Saveur de Pologne et les pompes funèbres Viollon dans le cadre d’une restructuration plus générale du marché de la mort, l’inquiétude sur Carrefour market « les commerces sont un problème. Nous devons être vigilants  même si ce n’est pas à nous de les créer ». Et l’adjoint de mettre un tacle glissé à la CUCM, « nous avons le sentiment qu’elle ne fait pas les mêmes efforts ici (à Saint-Vallier) que pour les autres ».

Lundi dernier, au comité de pilotage, les membres ont fait un état des lieux des projets en cours, des urgences, notamment les cours d’école, surtout à Marie Curie aux Gautherets; de finir la rénovation de la halle couverte, d’achever celle de la salle des mariages, bref toute une litanie de chantiers pour 2018, d’autres en 2019, voire 2020.

« Compte tenu de l’état de nos finances, répète une fois encore Richard Taiclet, nous entretenons l’existant, c’est un peu frustrant ».

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *