Saint-Vallier – Conseil municipal : l’adjoint aux sports relégué, l’exécutif joue à 7

Il n’ y a pas eu de surprise ce mardi soir au conseil municipal à Saint-Vallier. David Swiatek, mis sur la touche par le maire Alain Philibert _ bien qu’absent _ depuis le 27 janvier 2021, s’est vu retirer sa délégation d’adjoint aux sports après un vote à bulletin secret (lire par ailleurs).

Dans l’idée, l’exécutif n’avait pas l’intention de trouver un remplaçant à l’ex-adjoint aux sports et préférait poursuivre sa route avec sept adjoints. Pas de transfert à l’horizon…

Un choix qui inquiétait Denis Beaudot, le chef de file de l’opposition. « A qui le sports sera-t-il redistribué sachant que la vie de nos clubs est fortement impactée par la crise sanitaire, qu’il ont besoin de soutien. En agissant de la sorte, vous touchez à la jeunesse, aux familles et à la santé ».

Ce sera donc un transfert de compétences en quelque sorte puisque la délégation des sports « est attribuée à Norbert Chapon, déjà adjoint à la vie associative, au moins temporairement » lui répond Christophe Dumont, premier adjoint qui présidait le conseil municipal en l’absence du maire.

Une décision qui choquait David Swiatek. « Vous m’avez retiré ma délégation mais ne supprimez pas les sports, c’est un poste primordial. Je ne comprends plus rien. Ne laissez pas les sportifs seuls » lâche-t-il.

La délibération est adoptée par à la majorité, David Swiatek et l’opposition (6) ont voté contre.

David Swiatek votera encore contre pour l’indemnité de suppléance du maire. En effet, depuis le retrait pour maladie d’Alain Philibert depuis le 23 novembre dernier, Christophe Dumont assure l’intérim. Il percevra dont jusqu’au 28 février 2021 au moins, l’indemnité du maire quand bien même, Denis Beaudot s’interrogeait sur sa disponibilité pour exercer le rôle de premier magistrat de la commune. « Allez-vous vous mettre en disponibilité de l’Education Nationale (NDLR : Christophe Dumont est professeur de lycée) ? »

« Mais vous croyez que je vais laisser mes élèves ? Je ne peux pas être à mi-temps. Sur les 15 derniers jours et dire que je suis obligé de me justifier, j’ai passé entre 7 et 8 heures par jour à la mairie », s’explique-t-il. « Ce n’est qu’un intérim » ajoute-t-il puisque le maire, Alain Philibert doit revenir courant mars.

Avant que le conseil municipal n’aborde alors le débat d’orientation budgétaire, autre gros morceau à l’ordre du jour, David Swiatek a quitté la séance, « pour raisons personnelles » a-t-il signifié.

Le reverra-t-on ?

Jean Bernard

2 commentaires :

  1. A part l’intervention de D.Swiatek ce CM était fade.
    La voix monocorde du 1er adjoint, la majorité qui fait de l’auto-satisfaction et l’opposition qui manque de hargne……
    Je suivais le débat sur face book, j’ai arrêté à 8h25 pour rompre avec la monotonie.

  2. S’interroger sur la disponibilité de « maire » intérim… Il est professeur ! Il ne travaille pas dans une entreprise avec obligation de présence 8h par jour avec seulement 5 semaines de congés payés par an. Vous remarquerez que beaucoup de personnes de l’éducation nationale sont dans les mairies, leur planning très souple leur permet une très large aisance dans ces postes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.