Saint-Vallier – Au conseil municipal, Christophe Dumont a bien mené sa barque

Débordé sur sa gauche avec David Swiatek, le vilain petit canard de la majorité, débordé sur sa droite par l’opposition, Christophe Dumont, premier adjoint et maire remplaçant pour pallier l’absence d’Alain Philibert, a su esquiver les mauvais coups. Sa défense, ne rien dire ou alors très peu. Une méthode qui tranche avec les grandes envolées de Richard Taiclet, alors premier adjoint sous la dernière mandature. Le maire (Alain Philibert) posait les mines, son bras droit actionnait le bouton rouge.

Ce mardi soir, à la salle Raymond Devos, sans public, avec la presse et un conseil municipal retransmis en direct sur la page Facebook de la ville, même si apparemment un problème de connexion a privé le « public virtuel » du début des débats, tout le monde attendait le vote sur le retrait ou non de la délégation du 5e adjoint aux sports, à savoir David Swiatek.

Comme annoncé, ce dernier est venu assister à son retrait de délégation par ses pairs. Même entre amis _ mais en a-t-il encore dans la majorité ? _ on ne se fait pas de cadeaux.

A droite donc, le premier à entrer en action, Denis Beaudot intervient pour, « avant de voter, nous demandons des explications dans cette affaire qui a fait beaucoup de vagues au sein de la majorité. Davis Swiatek pourrait nous en dire davantage. Est-ce un problème administratif, une mésentente entre personnes ? Je veux savoir ce qui se passe ».

Comme quoi le métier par intérim de maire rentre plus vite qu’il ne le croit, Christophe Dumont s’en tient au communiqué de la majorité. « Je ne vais pas vous le relire. Ce débat concerne la majorité, ce sont des affaires internes au fonctionnement d’un groupe. Vous voterez comme vous l’entendez » répond-il à Denis Beaudot. Pas de vague.

Peut-être que les électeurs qui ont fait confiance à la liste conduite par Alain Philibert, auraient aimé savoir pourquoi Rémy Vaillot a démissionné, Daniel Laroze ne veut plus mettre les pieds à la mairie et au conseil municipal et Davis Swiatek a été mis sur la touche ? Quand bien même ces derniers se sont ils exprimés dans L’informateur de Bourgogne.

Daniel Meunier mis sur le grill par David Swiatek

L’autre son de cloche, hormis ce communiqué que nous n’avons pas publié (Saint-Vallier – L’informateur ne publiera pas le communiqué « réponse aux détracteurs » – L’infoRmateur de Bourgogne), ne viendra pas.

Le principal intéressé, David Swiatek remet alors les pieds dans le plat ( Nouveau coup de vent sur Saint-Vallier – David Swiatek : « Christophe Dumont est la marionnette du DGS » – L’infoRmateur de Bourgogne). Cette fois-ci, il cite un nom, celui de Daniel Meunier qui a participé  _ avec les frondeurs _ à l’entrevue avec le premier adjoint. « Nous n’étions pas que tous les trois (Vaillot, Laroze, Swiatek) pour dire que Christophe Dumont était mauvais ».

Daniel Meunier sort alors du bois. « Ce qui me dérange, j’ai horreur des propos caricaturaux ». Il explique alors qu’il a été sollicité pour faire le point sur les dossiers entre Saint-Vallier et la communauté urbaine (NDLR : il est premier vice-président de la CUCM en charge des finances et des transports). « Moi, j’arrête-là », dit-il. Il ajoute quand même : « Des éléments se sont a joutés du maire (Alain Philibert) et du premier adjoint. Mais je ne peux admettre qu’on fasse reposer la décision sur les épaules de Monique (Loddo, elle-même vice-présidente de la CUCM et présente à la réunion pour faire bouger les dossiers locaux) et moi-même ».

Un des dossiers en question est l’aménagement de la place des Gueules Noires dans le cadre des 100 ans des Gautherets. Le dossier avance d’après Christophe Dumont. « Nous procédons à l’approche technique avant d’en informer les habitants » précise Daniel Meunier alors que Sandrine Lonak (opposition) regrette que l’avis de la population n’a été pris en compte.

Toujours est-il qu’il reste des zones d’ombre dans cette sombre affaire des élus de la majorité mis au piquet.

Alain Philibert, même absent, a-t-il lâché Vaillot, Laroze et Swiatek et ce trio a-t-il commis l’irréparable ?

Pour David Swiatek la sanction est tombée, il n’est plus adjoint aux sports, il reste conseiller municipal. « Je n’ai pas l’intention de démissionner » assure-t-il une fois encore.

Le vote à bulletin secret: 1 oui, 22 contre et 6 blancs (l’opposition).

Jean Bernard



Des nouvelles du maire Alain Philibert par Christophe Dumont.

« Beaucoup s’interrogent, des rumeurs circulent sur sa santé. Je peux vous dire qu’il va mieux, il a suivi des soins. Nous le retrouverons parmi nous courant mars ».



Une nouvelle conseillère municipale, un retour.

Suite à la démission de Rémy Vaillot le 1er février 2021, comme le prévoient les textes, Irène Uliczny, candidate placée sur la même liste que le démissionnaire, immédiatement après le dernier élu, est appelée à siéger au conseil municipal.

C’est donc le retour d’Irène Uliczny qui a siégé au conseil municipal à la dernière mandature.

13 commentaires :

  1. Ceci sera ma dernière intervention en ce qui concerne la Mairie de Saint-Vallier

    Puisque mr Dumont ne donne pas d’explications au sujet des mises au piquet, voici pourquoi nous avons été évincés,
    Lors d’une reuniin de la majorité, nous avons osé parler des thèmes suivants :
    Fonctionnement Municipal : Les Elus sont les décideurs
    Les Agents Municipaux mettent en œuvre les décisions, même si celles-ci sont considérées comme difficiles ou inhabituelles, et en aucun cas de décider des priorités sans accords avec le Maire ou le 1er Adjoint

    Si nous voulons être une commune dynamique, attractive et performante, adoptons la règle des
    6 « ions »
    – prévisions
    – planification
    – anticipation
    – proposition
    – innovation
    – communication

    Bureau Municipal
    J’ai l’impression qu’il ne se passe pas grand chose au vu des comptes rendus, mais je pense qu’ils sont trop succincts
    Pendant ces BM, une interruption de séance devrait être envisagée, si un conseiller municipal souhaite intervenir, ce qui permettrait à chaque élu d’être force de propositions et d’innovations
    Un BM, une fois toutes les 2 semaines, est-ce suffisant ?

    Planifier une réunion de la majorité une fois par mois
    En situation d’urgence :
    Passer par dessus les tracas et les barrières administratifs anticipation /réaction
    Ex : centre de vaccination :

    Planifier toutes les actions, émettre les priorités avec contrôle de l’avancement des actions

    La fonction de 1er magistrat ou de 1er adjoint d’une commune comme la notre, impose une grande disponibilité proche du temps plein pour gérer, organiser les projets et diriger cette commune

    Savoir ce qu’il se passe au niveau CUCM, pour avoir connaissance des actions intra et intercommunales

    Communication interne et externe
    Pour être informé (élus) et ensuite informer nos administrés de nos actions, de nos projets
    Nécessité d’avoir un adjoint ou un responsable communication

    Pas de projet politique pour les cantonales ouvrant les portes à l’opposition

    Mes propos ont fort déplus à monsieur le 1er adjoint et qui en plus m’a mis un rapport dont j’gnore le contenu, sur quels faits, soi-disant un surcroit de ma bonne humeur lors d’une commission communale

    Vive la Démocratie !!! 😂😂😂

  2. Suite à votre article un point m’interpelle c’est le résultat du vote sur le maintien ou non de Mr Swiatek à son poste d’adjoint, si je fais le calcul 29 élu(e)s, 23 majorités 6 oppositions ok déclaration du résultat 1 oui (on devine qui!!), 22 non et 6 blancs (opposition pas courageuses et rancunière!!!!) ce qui fait dire que même le conseiller absent et qui avait donné pouvoir à voté contre le maintien de son ami!!!! et bien une belle amitié !!!! y aurait’il de l’eau dans le gaz car moi perso si mon soit disant ami me faisait un coup comme cela je serais furax bien que le résultat final n’aurait pas changer mais la solidarité entre pote est sacré!!! Pour ce qui du reste du conseil il y a eu des moments ou ce n’était pas top au niveau technologie (si le prochain est en direct refaire quelques réglages) sinon intéressant la présentation du DOB (dommage de n’avoir pas pu voir les diapos ) toujours intéressant de voir comment se gère une commune et n’en déplaise à l’opposition on ne peut que féliciter sur cette bonne gestion , merci pour ce qui se fait sur Saint-Vallier avec bien sûr contience qu’il y a encore à faire et conclurais mes dires que les détracteurs, les jamais contents, les moi je, les frustré(e)s, ceux qui à les lire ou écouter feraient mieux et bien d’aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte!!!
    La Mouche

    • Bonjour,
      Je le verrais différent de vous : la majorité a fait bloc et a estimé que le 7e adjoint méritait d’être sorti. C’est au contraire une sacrée forme de solidarité. Peut-être que ses collègues ont estimé que M Siateck avait dépassé les limites de l’acceptable et s’était mis en dehors de la majorité (l’article dans l’informateur n’est quand même pas très fin politiquement). Cordialement

  3. Non La mouche.
    Si j’avais été présent j’aurais voté pour le maintien de mon ami David Swiatek.
    Une leçon de plus, je ne donnerai plus de pouvoir.

  4. Par ailleurs,
    Je rejoins complètement mon ami Rémy Vaillot.
    Nous n’étions pas 3 mais 6 à évoquer un fonctionnement qui ne nous ne convenait pas.
    Quand je vois le comportement des trois autres personnes, je suis atterré.
    Comment est ce possible ? Pourquoi eux s’en sortent les 4 pattes blanches ?
    Dont un, que je pensais connaître mais qui est le roi de la pirouette. Sans doute une disposition nécessaire pour faire de la politique.

  5. Et oui M Laroze leurs propres intérêts personnels sont bien plus importants que le bien-être de la collectivité. Quel manque criant de courage !

  6. Mr Laroze quand on donne un pouvoir on donne éventuellement des consignes pour dire ce que vous souhaitez voté et de plus pourquoi n’avoir pas donné pouvoir à votre ami?!!! c’est plus sûr
    La mouche

    • Merci La Mouche pour votre précieux conseil. De toute façon ça n’a plus aucune importance. Et je me doutais que c’était cuit d’avance, les consignes avaient été passées…..le résultat m’a juste fait sourire.

  7. Il va rester combien de personnes à la fin du mandat de Mr Philibert dans le conseil ?

  8. Enfin, ……cela toujours plaisir de voir que la démocratie à la soviétique sort vainqueur de ces soubresauts de révolte !!!…vive la république et vive le partage des idées !!!

  9. Qui dans ce conseil municipal est réellement là pour la commune,pour les citoyens…voyez vous les élus dans les rues, dans les quartiers?.Ils ne connaissent pas la vie ,le fonctionnement de leur délégation…tout ceci semble être le BAba . IL existe sans doute des formations pour élus..on ne naît pas élus on le devient ,être élu est une vocation,avoir du charisme ne s’improvise pas non plus.
    Elus /direction: on ne peut avancer en restant fermer dans un bureau mais en étant aussi sur le terrain,avec les gens de terrain.
    Mais ne nous faisons pas d’illusion quant à l’amélioration des relations humaines…c’est un gros mots apparemment.
    Préservons les énergies pour des projets privés avec les habitants et pour les habitants.

  10. Tandis que la défense de M le Maire a été de ne rien dire, je constate qu’à au moins 2 reprises au cours de la première heure et demie du conseil, le sujet de la relation élus/direction l’a fait réagir différemment… N’y aurait il que la vérité qui blesse ? Tout le monde sait qu’il y a un problème de management a st Vallier depuis des années mais que faire si même les élus en conseil ne peuvent ne serait ce qu’aborder le sujet ? Les nombreux arrêts maladie, les agents qui changent de collectivité, le mal-être ambiant : cela n’existe pas a st Vallier. Pas plus que les caricatures !

  11. Comment M Meunier peut-il mettre en garde les personnes du conseil municipal contre la fusion du groupe scolaire des BF appeler à la résistance et voter pour ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.