Saint-Vallier – Commerçants : avec la bénédiction du maire

Ce n’était plus un secret pour personne. Karine, Johanna et Sophie attendaient néanmoins le lancement officiel de la nouvelle association des commerçants et artisans de Saint-Vallier.

Karine Truchet, Johanna Meyssonnier et Sophie Guy

C’est chose faite depuis ce lundi 26 mars 2018 en présence du bureau de l’association, Karine Truchet, présidente, Johanna Meyssonnier, secrétaire et Sophie Guy, trésorière et des douze membres, Laurent Jannot, Patrick Ravier, Pamela Roger, François Welter, Séverine Creuzet, Bernadette Lainez, Daniel et Sylvie Grisard, Nathalie Martins, Magalie Vriclynck et Elise Schaffer, Unver, Carole Ifires.

Invité d’honneur, Alain Philibert, qui dans la journée avait reçu en mairie le trio de jeunes femmes, déjà pour les encourager et évoquer l’avenir proche de l’association. « Il faut dynamiser notre centre-ville, alors leurs idées seront les bienvenues » soulignait le maire. Il indiquait également qu’une réunion sur le réaménagement du centre-bourg avec la CUCM allait se tenir demain (mardi 27 mars). Comprendre que Saint-Vallier a vraiment besoin d’un second souffle.

Un maire pas tout à fait étranger à l’idée de doter _enfin _ Saint-Vallier d’une association de commerçants. « C’est vrai, je les ai encouragées à le faire » et réparer une absence de près de 30 ans, depuis 1989 exactement.

Et le comité des fêtes?

Jusqu’à présent, les actions commerciales valloiriennes étaient menées par le comité des fêtes et son inamovible président Michel Gauthier et sa fidèle équipe. Alors, que va-t-il advenir de cette institution? « Le comité des fêtes continue d’exister » assurait Alain Philibert.

« Nous allons caler un rendez-vous avec lui » rapportait Johanna Meyssonnier qui avec la fougue de sa jeunesse estimait cependant que « la cohabitation serait difficile ». Pourra-t-on  éviter la crise des générations?

Interrogé sur la naissance de l’association des commerçants et artisans de Saint-Vallier, Michel Gauthier répondait: « Je ne suis au courant de rien mais j’en ai entendu parler. Si elle s’occupe des animations commerciales alors nous, nous ne ferons plus rien. Nous le faisions parce qu’il n’y avait pas précisément d’association  de commerçants ». Et curieux, il ajoutait: « Qui était là? »

Karine, Johanna et Sophie bien que commerçantes au centre-bourg n’ont pas oublié leurs collègues des Gautherets. « Je vais organiser une réunion à ce propos » assurait Alain Philibert.

La nouvelle ACASV est désormais en place avec la bénédiction du maire. Reste plus qu’à réaliser l’union parfaite et donner un nouvel élan au commerce valloirien.

Jean Bernard

3 commentaires

  1. je trouve bizarre que certain commerçants son pas inviter a c’est réunion on vois que c’est pas claire surement encore sous l’emprise de la mairie

    • Bonjour loulou,
      Si vous etes commerçants n hesitez pas a vous faire connaitre, nous avons envoyés des courriers a la plupart des commerçants mais il y en a tellement qu on a pu en oublier. Cela dit certains commercants non pas encore donner leur réponse.
      Johanna, secrétaire de l association.

  2. Voyez le positif cher Monsieur, une asso de commerçants ne peut être QUE bénéfique…. Et je sais de quoi je parle, mon père a été président de l’Union des commerçants de Mâcon et président de S&L, il faut faire bouger les choses.

    Ceci étant, si tout est fait avec intelligence & logique, le comité des fêtes aura sa place, également. Il n’y a pas de mauvaises idées, il y a des IDEES…..

    Petite remarque : non seulement vs êtes négatif, mais en plus, l’orthographe n’est pas votre ‘fort’……………………………………………

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *