Saint-Vallier – Avec Christelle et Henry, le bonheur prend vie

Les êtres sont sensibles et sans doute encore davantage quand ils aiment. Pleurer à son mariage est une preuve d’amour. Charles Peguy a écrit : Il y a des larmes d’amour qui dureront plus longtemps que les étoiles du ciel ».

Christelle et Henry ont pleuré samedi, salle des mariages à Saint-Vallier. Une intense émotion chez l’un et l’autre, en ce jour si particulier chargé de symboles, chargé de vérités au moment d’échanger le « oui ». Oui à l’amour, oui au bonheur, oui à la vie heureuse.

C’est Catherine Matrat, adjointe au maire qui a recueilli les consentements. Christelle Labaune, née à Saint-Vallier en 1981, maîtresse de maison et Henry Roberjot, né au Creusot le 18 janvier 1977, solier moquettiste, se sont dit « oui ». Et l’amour a répondu présent et pour longtemps.

J.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *