Saint-Romain-sous-Gourdon – Nouvelle attaque du « loup », la quatrième en quatre jours

Photo Jean-Marc Griveaux.

Où allait-il bien pouvoir frapper ? Finalement, il est revenu sur les terres de Saint-Romain-sous-Gourdon au gaec Azu.

Jean-Marc Griveaux est hors de lui. Une brebis a été égorgée et dévorée sur le côté, une autre blessée sérieusement à la gorge et à une patte. « Les blessures sont profondes, j’espère qu’on pourra la sauver » dit-il.

Il rappelle aussi que ses moutons ont déjà été attaqués il y a trois semaines, quand on parlait de l’apparition du loup dans le Charolais. « Il est venu égorger un bélier ».

Décidément, cette semaine, « la vilaine bête » a choisi de s’établir entre Saint-Romain-sous-Gourdon et Gourdon. Elle va, elle vient sans que l’on puisse prédire ses prochaines attaques. Le loup n’a pas de logique, c’est bien le problème.

Jean-Marc Griveaux comme d’autres éleveurs d’ovins commence à en avoir assez du laxisme des autorités. « La solution est politique. Il suffit de décider que le loup n’est plus une espèce à protéger » lâche-t-il néanmoins calmement.

Il se souvient également qu’il y a un an, un automobiliste avait signalé la présence d’un loup dans le secteur. « On n’a pas voulu le croire, mais c’est un chien lui a-t-on répondu ».

« Oui mais, si les éleveurs avaient été prévenus à cette époque, disant, attention un loup rode, nous aurions pu anticiper et protéger nos moutons » ajoute encore l »éleveur du Gaec Azu. « D’ailleurs dans les bois, on ne voit plus de chevreuils, c’est bien qu’il y a un problème ».

Et que risque-t-il d’arriver ? « Déjà des éleveurs font des rondes de nuit, c’est le cas dans le Charolais, jusqu’au jour où il arrivera un accident » souligne Jean-Marc Giveaux.

Nous n’avons pas fini de parler « du loup ».

Jean Bernard

 

5 commentaires

  1. il faut envoyer la note à ses défenseurs, pas à l’ensemble des contribuables , et ils auront vite fait de dire de faire des battues!!

  2. HONTEUX un tel laxisme !!! Quand il aura attaqué un de ceux qui protègent leurs troupeaux ils diront quoi « les défenseurs  » ??? Rien car là avec les autorités il n’y aura plus personne.

  3. Ne sortez plus la nuit, braves gens ! mesdemoiselles, n’allez plus au bois, même pour porter une galette à votre mère-grand, le loup, la bête est là ! elle vous guette, les yeux luisants, les crocs sanguinolents.
    Ne serait-elle pas descendante de la bête du Gévaudan ?
    Vite, rassemblons toute une armée d’archers et d’arquebusiers et organisons une battue dans les bois de Gourdon !
    Après la COVID19, les loups vont-ils semer la mort dans notre beau pays de France ?

  4. Que neni Dame Lili,
    Une différence de la plus haute importance entre la bête et la COVID 19.
    Pour le loup le vaccin est déjà au point.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *