Rugby – Les Tigresses « roulent » en très bonne compagnie

C’est un coup de coeur. Le rugby féminin a ses adeptes comme BMW a ses partisans. Pas étonnant alors de voir le club des Tigresses Rugby Creusot Montceau et Auto Bourgogne Vacher former un maul compact pour avancer de concert. C’est puissant, impressionnant et gracieux à la fois.

Le sport au féminin, et au rugby notamment, ne cesse de démontrer combien son intérêt est grand et peut susciter un réel engouement surtout au niveau des partenaires. C’est pourquoi, les Tigresses, équipe de Fédérale 2, ont créé l’événement ce vendredi soir à l’établissement Auto Bourgogne Vacher au Creusot.

Non seulement, les filles du président Georges Duvert y recevaient leurs soutiens mais elles ont remis un chèque de 250 € à Christiane Ducerf, président de l’antenne Creusot-Montceau de la Ligue contre le cancer, le fruit de la vente des calendriers  du club (50 centimes par calendrier). Déjà rendez-vous a été pris pour organiser une rencontre dans le cadre d’octobre rose, le mois de la lutte conte le cancer du sein.

Il régnait donc une ambiance digne d’une troisième mi-temps après une belle victoire où dans la mêlée se côtoyaient joueuses, dirigeants et partenaires, Christophe Vacher bien sûr ou encore le restaurant de La poste au Breuil, la cave La Glycine, Intermarché et le centre de cryothérapie à Blanzy. Parce qu’au rugby, le soutien est primordial.

Certes, en Fédérale 2 même si le championnat n’est pas aussi dense que chez les masculins (deux phases de poule de quatre), les déplacements pèsent pour beaucoup dans le budget du club. « Nous nous rendons, par exemple, à Sainte-Geneviève-des-Bois en région parisienne » indique Georges Duvert.

Autre particularité des Tigresses, le club regroupe Le Creusot-Montceau et une entente avec Paray-le-Monial. La saison prochaine, afin de ses donner des moyens sportifs encore plus importants, « il est question de regrouper tout le département, de présenter en championnat le club de Saône-et-Loire ». C’est pratiquement déjà le cas chez les cadettes avec une entente Tigresses-Buxy-Tournus-Chalon.

L’effectif des Tigresses comprend 28 joueuses qui s’entraînent deux fois par semaine sous la houlette de Patrick Bièvre assisté de Géraldine Gueugnon.

Avec un tigre dans son effectif, le rugby féminin en Saône-et-Loire va rugir encore de belles années.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.