Rugby honneur – Une après-midi cauchemardesque pour les Montcelliens

Ce n’est pas un rêve mais un cauchemar. D’abord, même si l’essentiel n’est pas là, le RCMB s’est incliné pour la première fois cette saison à domicile contre Besançon (10 – 18). Ce sont surtout les circonstances de la défaite qui sont à retenir ce dimanche après-midi au stade Jean Bouveri.

De l’avis général des joueurs et des entraîneurs montcelliens, « tout a été fait pour que Besançon gagne chez nous ». Stéphane Robbe, le premier, est même dépité. « C’est la première fois dans ma carrière que j’ai l’impression de m’être fait enflé. Il faut que Besançon avec son budget de 300 000 € monte en Fédérale 3. C’est ce que j’ai ressenti. C’est hyper frustrant, il est impossible de jouer un match comme ça. C’est un peu dégoûtant » lâche-t-il à l’issue de la rencontre.

Cette rencontre a basculé vers la 30e minute quand une bagarre générale éclate à proximité du banc visiteur. A qui la faute ? Qu’importe, ces gestes de barbares sont à bannir sur un terrain de sport. Un joueur de Besançon a fini à l’hôpital avec sans doute la mâchoire fracturée.

Il n’y a pas d’excuses, il n’y a pas de « c’est l’autre qui a commencé ». Les joueurs et dirigeants ont le devoir de garder leur calme. « Je ne suis pas venu pour recevoir une salade de marrons » peste un joueur bisontin.

En tout état de cause, un rugbyman de Besançon, déjà sur la touche pour un carton jaune, s’est vu infliger un rouge. Côté du RCMB, un joueur et l’entraîneur Cédric Dhuit sont également expulsés. Montceau jouera donc à 13. Quand un coach reçoit un carton rouge, un joueur de champ doit sortir.

Le délégué du match est clair, en cas de nouvelle bagarre, le match sera arrêté.

La rencontre vient à peine de reprendre que les Rouge et Blanc, dans un élan dévastateur, filent à l’essai et mènent 7 à 0.

Mais quand ce n’est pas sur le terrain que les esprits s’échauffent, c’est au pied de la tribune. Là encore, interruption du match. Des joueurs du RCMB veulent quitter la pelouse, « on ne peut pas continuer dans ces conditions ».

La suite est plus que logique. Même vaillants, les locaux finissent pas plier en seconde période et encaisse deux essais (trois au total). La messe est dite, Besançon, deuxième de la poule conforte donc sa place alors que Montceau devra livrer bataille pour rester sur le podium, synonyme de qualification pour l’accession.

« C’est normal, l’arbitre a décrété qu’on devait perdre le match » ajoute encore Stéphane Robbe.

Quant à Cédric Dhuit, alors qu’il reproche à ses joueurs un manque de discipline, le coach s’en veut terriblement. « Des indisciplinés, j’en fais partie » reconnaît-il les larmes aux yeux.

Cette défaite risque de coûter cher au RCMB, surtout au niveau des sanctions. Il faudra être fort dans les têtes pour rebondir et effacer ce dimanche cauchemardesque.

Jean Bernard

L’équipe B s’est imposée 29 à 17 contre son homologue bisontin. La seule et belle satisfaction de ce dimanche.

3 commentaires :

  1. C’est un match qui laisse un goût amer 😒 l’arbitre assigné à ce match était clairement pour les bisontins. Le petit clin d’oeil qu’il fait à un des membres de Besançon en début de match le confirme (…)
    Ne se doit-il pas d’être impartial ??
    Les valeurs du rugby ont été bafouées aujourd’hui, tout simplement écœurant !!!
    Bravo aux rouges et blancs qui ont su tenir bon.

    • C est sûr, la fracture de la machoire d un joueur bisontin c est la faute de l arbitre, des spectateurs qui insultent les joueurs c est encore la faute de l arbitre,le budget (faux d ailleurs, c’est beaucoup plus que ça ) c est la faute de l arbitre. …vous avez perdu votre sang froid et c’est tout. …victoire méritée de Besançon et ça nous va tres bien.

  2. Ah, ah, ah, les valeurs de l’ovalie !

    LOL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.