Retour à l’école – Avec une petite boule au ventre quand même

Etrange, oui, c’est le terme en ce jeudi 14 mai 2020 au matin. Etrange ce retour à l’école avec ces grandes cours quasiment vides.

A Jean Jaurès à Montceau-les-Mines, sur 136 élèves habituellement, ils sont une petite vingtaine à revenir et découvrir les nouvelles conditions d’accueil à cause de la crise du coronavirus.

Ils reviennent avec toujours cette boule au ventre si caractéristique d’une rentrée scolaire en septembre. Aujourd’hui, les élèves arrivent dans un autre monde, celui d’après avec toutes ses contraintes. On suit les flèches, on respecte les points au sol, on se lave les mains. On ne touche pas.

Ils sont 5 ou 6 dans chacune des trois classes.

Au Plessis, à Jacques Prévert, même chose, pas de bousculade, pas de cris ni de pleurs et juste à côté, à la maternelle Rosa Bonheur, c’est plutôt la tristesse. Un seul enfant à 8h30. Trois étaient attendus.

Un retour à l’école vraiment étrange. Un premier jour presque énigmatique.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *