Queulots folies – The Wackids déchaînent Saint-Wallier

N’a manqué que le gâteau avec les bougies pour fêter les 10 ans des Queulots folies ce week-end. Avec le best off des meilleures compagnies de spectacle vivant, le festival pour la jeunesse a parfaitement répondu à l’attente du jeune public et même des moins jeunes. Des moments délicieux où il est juste question d’aimer écouter sans toujours y mettre des mots, juste parfois les regards, les gestes, écouter les âmes.

Ce dimanche, les Queulots folies se sont achevés dans la rock’n roll attitude et le concert à l’ECLA des Wackids, les mêmes qui voici trois ans transformèrent la salle de spectacle comme Johnny Halliday a mis le feu au Stade de France.

Wacky jaune, Wacky rouge et Wacky bleu ont le diable au corps. Impossible au public de rester sans bouger plus de trois secondes, c’est même déjà trop. Blowmaster, Bongostar et Speedfinger déclenchent un véritable soulèvement d’enthousiasme. La meilleure façon de tirer le rideau sur le festival, même si un dernier spectacle en plein air avec la compagnie Cessez L’feu (lire par ailleurs) a plongé les Queulots folies dans la nuit des temps.

J.B.

10 commentaires

  1. C’était en tout cas une belle programmation, qui doit beaucoup à Gilles Galera, créateur du festival des Queulots Folies, puisque l’essentiel des spectacles avait déjà été programmé en 2014-2015.
    Doit-on y voir un hommage à ce grand professionnel qui avait su faire vivre l’ECLA et faire connaître Saint-Vallier bien au-delà des frontières du département?

  2. Simple administré

    Ne peut on simplement y voir et y reconnaître un travail de grande qualité et remercier les équipes, la ville et les intervenants pour leur professionnalisme, sans polémique!!!

  3. Vous plaisantez, Me BRUNEL, certainement pas. La réussite de l édition 2019 n est pas un hommage à ce monsieur. Ce festival des QF ne doit son immense succès qu à l équipe actuelle dirigée par la nouvelle responsable de la programmation. Il faut y associer les compagnies d artistes, anciennes et nouvelles, les nombreux bénévoles dont l association FJEP des BOIS FRANCS, l ensemble des services munucipaux et la municipalité, qui a mis les moyens humains et financiers.
    Je terminerai, BRAVO ET ENCORE BRAVO, à Tous pour cette édition 2019 qui fut exceptionnelle en tous points.
    Me BRUNEL, ne soyez pas nostalgique, il faut vous rendre à l évidence.
    Il faut accepter cette évolution sans MR GALERA.
    Personne n est irremplaçable, nous en avons la preuve.

  4. Personne n’est irremplaçable certes! La fonction oui mais pas forcément les personnes qui l’exercent!
    De très bons spectacles anciens ou nouveaux. On ne peux que féliciter l’équipe d’avoir su reprendre des compagnies d’artistes qui avaient eu beaucoup de succès et d’en ajouter de nouvelles.
    Un très bon festival .
    Mais la culture ne se résume pas à QF
    Ce n’est pas de la nostalgie mais une réalité. Mr Galera manque beaucoup à l’ECLA
    Souhaitons une bonne réussite à la nouvelle responsable de la programmation

  5. Bien bien bien , une belle programmation avec des artistes fabuleux c’est vrai ils sont talentueux généreux ,magnifiques je penses que c’est un honneur pour la Ville de Saint-Vallier de les recevoir à nouveau !! Pour éviter les polémiques, il aurait été tellement simple de reconnaître que l’ancien directeur Gilles Galéra à l’origine de cette manifestation avait fait du très très bon boulot toutes les années précédentes et pour les 10 ans juste le nommer et le remercier au lieu de toujours tergiverser !! (Mais ça c’est un autre débat) Bienvenue à la nouvelle programmatrice qui aura du pain sur la planche car la culture n’est pas une mince affaire et ici tout est compliqué !! Quand aux bénévoles ils faut bien sûr les mettre en avant , enfin je parle des VRAIS des passionnés , ceux qui transpirent et se donnent à fond pour leur passion, pas ceux qui se pavanent avec leur badges pour grappiller gratuitement et profiter tout en se montrant mais ça bien entendu c’est encore un autre débat …….

  6. Mme GIORGI,
    Cessez ce débat stérile et d un autre temps. Vous pensiez que sans vous et votre protégé, les QF allaient à l échec. Que nenni, ce fut superbe, magnifique, extraordinaire et merveilleux. Une réussite totale.
    Quant aux bénévoles, ils ont fait aussi bien voire mieux que vous et votre équipe.
    Admettez-le.
    Que la pillule est dure à avaler!!!!!!

    • Mr Daniel, Daniel qui d’ailleurs ? Je rends hommage aux VRAIS bénévoles en faites vous parti ? Non je pense puisque vous semblez vexé ? Jamais au grand jamais je ne critiquerai UN VRAI BENEVOLE je sais exactement ce que le mot veux dire en engagement et don de soi Je me base sur ce que l’on m’a fait comme retour(que je n’ai pas demandé d’ailleurs ) hé oui j’ai bien participé aux 9 autres éditions et suis même à l’origine du nom du festival lorsque nous planchions sur un nom sympa à lui donner. Je connais bien les artistes participants, la plupart sont des amis ne vous en déplaise . Je sais également toutes les difficultés rencontrées et la fatigue de 3 jours qui sont en fait 5 en comptant la préparation et le rangement Jamais personne ne souhaite la mort d’un festival du moins personne de normalement constitué et qui aime la culture . Vous êtes agressif monsieur et VOS propos sont stériles C’est ce que je me tue à dire(et vous ne m’avez sans doute pas comprise) un simple hommage au créateur du festival aurait suffit ! Vos blabla ne me touche guère et si vous pensez que Mr Galéra Directeur de L’ECLA est mon protégé vous me prêtez une importance qui prouve bien la méconnaissance du tissus associatif et de ses membres qui sont justement là pour faire vivre un lieu sans en tirer de profits personnels autres que ceux engendrés par ses idéologies !! La buvette est caritative , bien entendu , elle l’était déjà auparavant .Pour justement éviter les jalousies et autres blablateries. Les QF sont une idée merveilleuse une chance pour la ville , longue vie à eux ,(encore MERCI à Gilles Galéra, les techniciens dont on ne parle jamais pourtant sans eux rien n’existerait et toute les bonnes âmes qui gravitent autour sécurité intendance etc.. ) et non je ne prends pas de pilule….. car cela voudrait dire que j’envisage qu’il n’y ai pas d’autre descendant à ce festival …………………..

  7. A la buvette cette année peu de choix mais beaucoup d’attente. Pas de hot-dog, pas de crêpe… Reste 2 baguettes pour 40 personnes !
    Pas de décoration du site…
    Effectivement, la nouvelle association n’a pas su anticiper et gérer cette prestation… C’était la première pour eux, laissons leur le temps.
    Plus de spectacle cette année certe mais pas la même ambiance, pas d’âme… On vient consommer des spectacles aux QF mais on ne s’y attarde pas.

  8. Mr ou Mme pouet il est facile de critiquer et ce cacher derrière un pseudo prenez donc à charge la buvette et le bénévolat on verra bien votre potentiel dévorant et avide de réussite.
    Effectivement pour une première et dont notre temps sur trois jours, pour faire sourire le public et reverser le bénéfice à une association qui au passage représente une belle Somme qui pour ma part ce trouve satisfaisante.
    Je vous dit donc à la 11ème édition et me placerais en public pour la critique facile .
    Salutations

  9. Mais qu’est ce que c’est que ces mots dits et rédits….un peu d’humilité…lorsque l’on fait du bénévolat ,on ne le crie pas sur les toits…d’une part…
    Quand a la culture…et un certain directeur,que ça cesse…le gourou de ces dames…c’est bon…sortez un peu..la culture ne s’arrête pas a Galera….les Galipotes vont peut être faire une liste avec Galera..et d’autres électrons pour sauver la culture d’ici et d’ailleurs…
    .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *