Les Queulots folies dans les couloirs du temps

Le feu purifie, le feu illumine, le feu apporte la joie. Alors en guise de bougies pour le 10e anniversaire des Queulots folies, ce sont les flammes de la compagnie Cessez L’feu avec  leur spectacle Tempus Miraculum qui mirent le feu à l’ultime opus du festival pour la jeunesse ce dimanche soir dans la cour du centre René Rousseau.

Les Queulots folies ont voyagé dans le temps, la nuit des temps quand les hommes se battaient pour posséder le feu. Ils surent l’apprivoiser, le dominer pas toujours, le dompter pas complètement.

De nuit, Tempus Miraculum a offert un spectacle avec un feu divin sous le regard narquois du croissant de lune. Le feu, le soleil, la lumière, n’ont pas fait d’ombre aux Queulots. La cérémonie du feu dans la cour René Rousseau, c’est la vasque des Jeux olympiques qui illumine l’olympiade, cette poésie qui alimente le spectacle vivant puis, peu à peu, décline dans le noir profond d’une douce nuit d’été et ferme définitivement le rideau sur les Queulots.

J.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *