Présidentielle 2022 – Cyril Gomet appelle à voter Macron

Tribune de Cyril Gomet, vice-président à la communauté urbaine Creusot Montceau et conseiller municipal du Creusot. 

Au sud comme au nord de la Communauté, votons Macron !

On ne cesse d’entendre et lire que nous sommes « dans la dernière ligne droite ». C’est vrai, dimanche, 10 avril, nous voterons pour le premier tour de l’élection présidentielle, scrutin majeur depuis 60 ans dans notre pays.

Mais si l’on jette un rapide regard sur ces derniers mois, quelle a été la nature de cette campagne sur notre territoire communautaire ? Combien de rassemblements, de réunions publiques, ou de mobilisations ? Les prises de positions publiques et les engagements forts n’auront pas non plus inondé la presse locale et les rares expressions furent sobres, timides et non surprenantes.

Sur les douze candidates et candidats qui se présentent à nos suffrages, très peu d’entre eux auront reçu la signature des maires de notre département, encore moins issus de notre Communauté. Faut-il en déduire que les élus ne feraient plus de politique ?

On ne peut donc pas dire que nos concitoyens auront été « perturbés » par les tracts ou les sollicitations de soutiens. La faute au Covid qui reprend de la vigueur, diront certains, l’attaque guerrière russe contre son voisin ukrainien, diront d’autres. Cette campagne aura exclusivement été menée sur les écrans qui sont dorénavant les seuls à nous faire face au quotidien. Notre beau et vieux pays, si politisé par le passé, vit ainsi la plus fade des campagnes de la Vème République, et pour couronner le tout, on nous annonce une forte abstention…

Alors il est temps de dire, redire, inciter les habitants, les citoyens, nos voisins, familles et amis, qui vivent sur notre territoire communautaire, à se rendre nombreux aux urnes dimanche prochain. Il y a vingt ans, un certain 21 avril, l’impensable survenait : l’extrême-droite était au second tour. La sidération avait alors envahi notre pays, et bien au-delà le monde entier. Aujourd’hui, la qualification de la même extrême-droite, représentante d’une funeste firme familiale, semble inéluctable. Seulement cette fois-ci elle pourrait être en capacité de l’emporter. Le jours d’après, il sera trop tard pour dire, « ah, si j’avais su… ».

Madame Le Pen porte un masque qui filtre la haine et travesti ses propositions en de vagues réformes qui seraient devenues banales ou évidentes. Dans ce scrutin, les outrances de son frère jumeau ne doivent pas faire oublier qu’elle est l’amie de Poutine, car si elle peut mener campagne, c’est à chaque fois grâce à des prêts bancaires russes.

Alors oui nous vivons une campagne étrange. Oui aujourd’hui nos concitoyens semblent plus facilement adhérer et s’engager pour des causes plutôt qu’en faveur de mouvements politiques. Notre société vit des grands dérèglements géopolitiques, climatiques, qui suscitent des inquiétudes et parfois des peurs. Cependant les extrêmes n’ont jamais apporté et n’apporteront jamais les bonnes réponses, car proposer un système fermé n’est assurément pas ce qu’il convient de faire. Emmanuel Macron lui n’esquive pas les problèmes. Il y a cinq ans le chômage était au cœur des préoccupations. Si du chemin reste à faire pour aller au plein emploi, cette thématique n’est plus la première des préoccupations des français.

Aussi l’enjeu de dimanche prochain est simple : l’ordre d’arrivée à 20h devrait placer trois candidats issus des extrêmes derrière Emmanuel Macron. Dans cette hypothèse il n’y a qu’un vote utile qui permette à notre pays de poursuivre sa mutation et de préserver l’essentiel. Il est impératif de poursuivre le travail engagé depuis cinq ans pour plus d’égalité, pour le renforcement de notre École, la préservation de notre système de santé mais aussi renforcer l’attention en direction de nos aînés.

Votez, et faites voter pour le président Macron !

Cyril GOMET

Vice-président de la Communauté Urbaine Le Creusot-Montceau

Conseiller municipal du Creusot

4 commentaires :

  1. J’ai laissé un commentaire qui manifestement ne plait pas à ceux qui mettent en ligne . C’est la nouvelle démocratie.

    • Parfois, il se peut que nous cliquions sur l’onglet « Laisser un commentaire » au moment-même où le site est en maintenance (publication d’articles, corrections, mises en page, etc…..) ce qui ne permet pas de prendre en compte la publication par un bug (double clic). Cela m’est arrivé quelquefois, il suffit de recommencer et ça marche….. tant qu’on reste dans la bienséance, le respect des lois (interdiction de l’insulte et de la diffamation), et encore mieux si on a des arguments solides et sourcés et qu’on évite d’écrire des fakes news (les écrits restent, c’est en cela qu’ils sont primordiaux) (je viens d’écrire une généralisation qui ne s’adresse à personne en particulier mais à tout le monde y compris moi-même).

  2. Ben voyons comme disait un certain Z. Je dois etre bête à bouffer du foin . On se doute pour il roule le philo . On est en plein dans la démocratie Macronnienne .

  3. J’ai juste dit très poliment ce que je pensais de Gomet et de sa façon d’expliquer aux électeurs pour qui ils doivent voter. Ont ils besoin de ses conseils ?J’ai ajoute qu’il ferait mieux de prendre des décisions intelligentes concernant la gestion de la CUCM . Pour exemple le fiasco du nouveau système de remassage des ordures ménagères . On est revenu 40 ans en arrière. Et à quel cour pour les contribuables? Ça ce n’est pas dit dans la chanson.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.