Pouilloux – La libre expression de l’air libre

Libre comme l’air ! Certains connaissent mieux que d’autres parce que s’envoyer en l’air, ils pratiquent. Un grand coup sur le manche, décollage immédiat. Les pilotes savent de quoi ils parlent quand ils planent sur leur drôle d’engin volant. Voler, c’est s’élever, c’est rêver.

Aux journée portes ouvertes de l’aéro club du Bassin minier à Pouilloux ce dimanche 22 juillet quand des pilotes rencontrent des pilotes, ils se racontent des histoires et pas uniquement de pilotes.

Le plus simple, tendre l’oreille, écouter. Le Jodel numéro 2 dont trois exemplaires ont été construits à Montceau dans les années 1950, aujourd’hui propriété de Philippe Vallette date du 2 septembre 1954, « je suis le quatrième propriétaire » dit-il. « Quand on sait piloter un tel engin, on sait piloter ! »

Madame Reine Lacour qui a vu passer ces « p’tits gars » en son temps _ elle était instructrice avant de se consacrer à la voltige _ est intarissable. « Tu te souviens… » Moteur, on tourne ! « Tu te souviens de ton lâcher? » (premier vol sans instructeur). « Et le parachutisme… » et toujours pas de chute ! Quand, d’un coup « et si nous allions déjeuner ».

Une journée portes ouvertes à l’aéro club est une journée riche. Entre vide grenier, brocante, expositions, baptêmes de l’air, le temps file, si vite. Un courant d’air ou la libre expression de l’air libre.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *