Pouilloux – Isabelle Martin, le rayon de soleil du mercredi matin

 

Il y a belle lurette qu’à Pouilloux on ne trouve plus trace d’un épicier, d’un tabac, d’un bar et aussi d’une boulangerie. Ce n’est pas pour autant que la rue du Bourg est totalement désertée. La fromagerie est toujours là, à proximité un caviste s’est installé, ‘Chai L’Dav » et une onglerie également. Fromage, pinard et soins esthétiques forment désormais le triptyque du paysage commerciale de Pouilloux sachant qu’un distributeur distribue du pain sur le parking de la salle des fêtes.

Isabelle Martin habite à La Saule à Montceau-les-Mines. Elle vend des fruits et légumes à droite et à gauche, au gré de ses envies, sur les marchés. Depuis le début juillet, elle a fait le choix, chaque mercredi matin, de proposer aux Polliaciens ses produits. « Elle s’est installée sur le parking de la salle des fêtes, alors je lui ai dit de venir près de nous, rue du Bourg entre la fromagerie de moi » raconte David Gordat.

Madame la marchande des quatre saisons ne le regrette pas d’autant plus que les habitants du village l’ont vite adoptée. Elle n’a que des compliments de ses fruits et légumes. « Ah, vos abricots, c’était une merveille » se souvient une cliente revenue ce mercredi matin.

Isabelle Martin ne produit rien mais sélectionne sa marchandise auprès des producteurs locaux, notamment du côté d’Ouroux-sur-Saône et Saint-Marcel. « Evidemment, les nectarines ou les poivrons viennent du Roussillon », précise-t-elle. « Les mirabelles _ à 4 € le kilo _ , je vais les chercher directement en Loraine » ajoute-t-elle. Elles partent comme des petits pains. « Je ne fais que des produits de saison ». Ne cherchez donc pas des asperges du Pérou…

Elle s’adapte donc aux quatre saisons et élargit son audience avec de la marchandise autre que les fruits et légumes. « A partir d’octobre, je vais proposer du comté, de la tomme du Jura et du morbier; et pour les fêtes, des huîtres ».

Son arrivée au bourg de Pouilloux ravit les Polliaciens, à commencer par le maire, Michel Chardeau. « Elle fait revivre le village » dit-il ses sacs à la main.

Un petit étal de fruits et légumes suffit parfois à améliorer l’ordinaire du mercredi matin.

Jean Bernard

 

 

 

Un commentaire :

  1. C’est bien ces mini marchés dans les villages.

    Il y en a aussi un à Toulon sur Arroux le mardi matin de 10h à 12h, vente de légumes bio et fromage de chevre. Produits locaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.