Pêcher l’esturgeon en Saône-et-Loire, c’est du caviar

Le brochet n’a qu’à bien se tenir en Saône-et-Loire. Le silure aussi. Dans le département, il est possible de pêcher l’esturgeon non pas dans la Bourbince, l’Arroux ou encore le canal du Centre mais dans des étangs privés comme les photos le montrent.

Des endroits où les pêcheurs paient pour 24 heures ou 48 heures, « et on pêche no-kill » expliquent-ils. Parfois, une carpe se glisse au milieu, un beau spécimen quand même de 13.5 kg.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.