Palinges – Une manifestation très encadrée et surveillée

Ce matin au bourg de Palinges, le rassemblement organisé par l’ACCU (alerte citoyenne de la communauté urbaine) et le Collectif action citoyenne « Bien vivre à Palinges », ne s’est pas déroulé comme espéré.

A l’origine, les manifestants souhaitaient se rassembler sur la place du marché où se trouve le monument aux morts. « Mais le maire a refusé et nous avons dû nous installer en face » explique l’une des organisatrices.

Autre refus, celui d’une marche du bourg jusqu’au chemin de la Theurée qui conduit au terrain où les travaux de construction d’un pylône de 36 mètres de haut ont débuté. « Nous pouvions nous y rendre en voiture mais pas à pied » précise encore Marlène dont la maison d’habitation est toute proche du futur pylône destinée à la téléphonie mobile.

Ce rassemblement sous un soleil radieux et le regard de gendarmes _ d’autres patientaient sur le parking du stade _ s’est déroulé dans une ambiance bon enfant, autour d’un café et en chansons pour dénoncer les méfaits de la 5G, du compteur Linky, des ondes électromagnétiques.

Les manifestants n’ont pas dit leur dernier. Ils organisent jeudi 20 février, toujours à Palinges à 20h, une réunion d’information (5G, Linky…) au P’tit bistrot (le long du canal du Centre).

Jean Bernard

 

Palinges – La construction d’un pylône de 36 mètres de haut provoque la colère des riverains

Un commentaire :

  1. La rentabilité à tout prix ? Je vois sur la photo un ancien d’eolane, qui pourrait avoir l’honnêteté d’expliquer aux lecteurs qu’eolane Montceau perd de l’argent depuis 2009, et ce jusqu’à 3M € par an. Alors pourquoi ce Monsieur qui avait, en temps que délégué, accès aux comptes avec ses ‘colistiers’ n’à t il jamais tiré la sonnette d’alarme avant ? Arrêtez de pointer les autres du doigt et secouez vous un peu….il est bien plus facile d’attendre, de laisser faire, et ensuite de pointer d’un doigt accusateur les méchants employeurs !! Pitoyable !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.