OMB 2018 – Les pensées de Christiane Mathos

Un petit dernier pour la route… des abolitions.

Christiane Mathos, présidente de l’association des amis des Antilles, cheville ouvrière du Festival Outre-mer en Bourgogne, a décidé d’adresser ses remerciements à ceux qui ont aidé au bon déroulement d’OMB 2018.

« Je tiens à remercier tous les amis des Antilles pour le don de leur temps, de leur énergie pour ce Festival qui me tient tant à cœur, ainsi que les communes partenaires incontournables de cette route de l’abolition, sans qui rien n’aurait été possible. Bien entendu j’ai une profonde reconnaissance pour les services de la ville de Montceau pour leur énergie et leur efficacité. J’ai une pensée toute particulière pour les associations, leurs dirigeants et leurs bénévoles qui ont donné du corps et de l’âme à cette manifestation. »

L’informateur : il y a eu quand même quelques couacs. Babette de Rozières n’est pas venue, comme Fabrice Di Falco, des éléments ont été annulés ou remplacés…

CM : « Les épreuves ne nous ont pas été épargnées entre ceux qui devaient venir et ne sont pas venus, ceux avec qui nous avions des contrats et que pour de multiples raisons de dernière minute ne les ont pas honorés, [lâchée par ses cuisiniers la veille du repas-concert de la salle Bourdelle elle a fait face seule et cuisiné-410 couverts- en famille. NDLR] mais ce 9ème festival fut une réussite. Merci aux bénévoles, aux intervenants et aux anonymes qui ont vraiment joué le jeu avec beaucoup de fougue et de don de soi. Merci à la presse d’avoir rendu compte en détail du Festival. Je suis déjà dans l’après et dans l’élaboration du 10ème festival, qui fera date avec encore un super spectacle à la clé le samedi soir. »

Propos recueillis pour linformateurdebourgogne.com par Gilles DESNOIX

Plus quelques photos de la sortie à Ameugny envoyées par un bénévole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *