•  

Montceau – Un collectif défend son quartier du Plessis, son représentant s’explique

Le poids des mots, le choc des photos.

Une photo publiée avec des déchets agglutinés devant un container semi-enterré à proximité du bâtiment D au Plessis à Montceau-les-Mines et c’est toute une communauté qui s’en émeut. Le texte qui accompagne le cliché a même choqué certains des habitants du quartier.

« Nous avons été vexés » dit clairement le porte-parole d’un collectif (ils sont six) qui représente les « vrais » habitants du quartier du Plessis. « Des rats ici, mais il n’ y en a pas plus qu’ailleurs. Alors oui, il y a 15 ans en arrière, je ne dis pas mais les containers semi-enterrés ont changé la donne. Même dans les caves vous n’en trouverez pas ».

Des photos avec des sacs poubelles entassés devant les containers fleurissent régulièrement sur les sites et les réseaux sociaux.

Cette fois-ci, le collectif veut savoir qui se cache derrière ? Qui a intérêt à faire croire « qu’au Plessis, les gens sont sales si je m’en tiens à l’article qui accompagne la photo » précise notre interlocuteur.

Ce dernier évoque un certain Abdel S. « Il dit habiter au bâtiment G comme moi. Alors j’ai tenté de savoir mais personne ne connaît ce dénommé Abdel S. Il voulait organiser une réunion au Trait d’Union pour trouver une solution aux mauvaises odeurs que dégagent les containers. D’abord, il n’y a pas de mauvaises odeurs et nous n’avons pas besoin d’aller au Trait d’Union. Cette façon de procéder nous semble politisée » explique le représentant du collectif.

Par ailleurs, ils ont suivi une autre piste. Ils ont cherché, fait des recoupements, ils ont passé au crible les réseaux sociaux et trouvé qu’un groupe politique relayait ces photos de containers qui dégueulent. « C’est le groupe de Laurent Selvez (NDLR : nous avons tenté de le joindre, sans résultat). On se sert de nous alors que le second tour des municipales approche » lâche sans retenue notre homme.

Les élections municipales ne sont pas son problème. « Nous, nous ne sommes avec personne. Nous recherchons l’attention et la bienveillance des élus, ici au Plessis et à Montceau en général. Moi j’aime Montceau et je n’ai pas besoin de Jarrot pour dire que j’aime ma ville. Ce n’est pas faire de la politique ».

Néanmoins notre interlocuteur rappelle que depuis l’arrivée de Jarrot à la mairie, « même si nous n’avons pas de châteaux, elle a fait beaucoup de choses ici comme au Bois du Verne ». Il ajoute : « Celui qui est bien avec nous alors nous le suivons ».

Passé le chapitre politique, notre homme revient sur les containers semi-enterrés. « Vous croyez que nous, les habitants du Plessis allons laisser des déchets devant les containers ? Le problème vient déjà du fait qu’ils sont le plus souvent coincés (les ouvertures) que pleins. Et nous sommes allés voir les habitants du bâtiment D, les réfugiés et les résidents du foyer des jeunes travailleurs ».

Cet homme, nous l’avons écouté. Son intention de défendre son quartier dans lequel il vit depuis 36 ans est fort légitime. Mais faut-il y voir une instrumentalisation comme il le prétend ?

Jean Bernard

 

Montceau – Eh ben, c’est du propre !

14 commentaires

  1. bonjour
    par rapport au porte parole faut-il déjà qu’il habite dans le quartier ce monsieur habitant la Saule. Cela est vrai qu’il traine souvent dans le quartier par rapport à ces activités. Celui-ci a été envoyé par MCJ pour embellir l’image du quartier.
    Arrêtons de nous leurré il y a et il y aura toujours des déchets autour des bennes car certaines personnes sont mal élevés.

  2. En faisant semblant de ne pas faire de la politique vous attaquez nommément l’équipe de Montceau2020 la gauche unie afin de l’affaiblir Mais nous savons tous que L.Selvez est loin de dénigrer les habitants du Plessis bien au contraire et votre article est entaché d’arrières pensées électorales qui sous vos grands airs de collectif (6 personnes) vous croyez résumer l’avis de centaines de personnes Oui je suis fière d’avoir voté pour SELVEZ car par rapport à d’autres lui et son équipe ils tiendront leurs promesses Habitants du Plessis et d’ailleurs réfléchissez bien À qui profite cet article ? Et qui a intérêt d’affaiblir la gauche unie?

  3. Instrumentalisation peut-être, mais sacs de déchets jetés à même le seul c’est une certitude. Le quartier du Plessis n’est pas le seul à être victime de personnes se comportant comme des porcs. Dans mon quartier les gens font la même chose avec les sacs ou laissent des cartons d’emballages d’électroménager jetés à côté de leurs bacs jaune devant leurs maisons. Certains imaginent vivre dans des bidonvilles où sont revenus au début du 19éme siècle en terme de salubrité.

    • J’ai vécu à la zup des années, il y avait du respect et je me rappel notamment des parents, aujourd’hui il y a plus de respect, des gosses et des gamins qui se croie au Far West, donc malheureusement, ceux qui veulent jouer les cow boys auront une réponse

  4. Ce jeune homme habite bien au plessis et en plus ça fait longtemps qu on le voit impliqué dans les assos du coin. Quelle mauvaise langue.

  5. Bonjour grand frère de bellevue comment ça va? alors t es déçu que votre plan n a pas marché c’est honteux de votre part toutes ces petites manigances de bas étage.

  6. que vient faire une élection municipale avec l’incivilité des gens ?? car il n’y a pas qu’au Plessis que les déchets sont abandonnés à côté des poubelles

  7. Pour les déchets je suis amplement d’accord, c’est dommage que un des adjoints de notre municipalité (M Selvez) en l’occurrence, et vice-président de la communauté urbaine n’arrive pas à se faire entendre pour défendre les valeurs et la place légitime de notre ville au sein de cette même communauté « urbaine ».

  8. Rectification ancien adjoint et actuel conseillé municipale.

  9. [Advenger]Que pensez-vous de votre éducation ? Étes -vous satisfait de l’éducation que vos parents vous ont donné ? Merci.

    • Pour répondre à votre question , mon éducation a été celle que mes parents m’ont enseigné, je vous laisserais malheureusement le soin de lire en ce moment les articles sur une personne qui est disparue, vous allez je pense vite comprendre qu’elle éducation j’ai eu, et vous?

  10. C’est dans toute la ville que c’est degueulasse. Plessis, centre-ville, BDV, là saule, bellevue… Selvez jarrot ils sont tous au pouvoir ou l’ont été et ils n’ont jamais rien fait. À force ouvrez les yeux les gens ! C’est les mêmes que macron, des beaux discours mais des actes rien… ou c’est peut être que rester dans la galère comme on est ça plaît à certains.

  11. Aceporteparoledecollectif

    C’est surprenant de voir attribué à des quartiers « ciblés » des incivilités. Ce n’est plus une question de quartiers, il faut être réaliste, n’importe où que l’on aille (de MONTCEAU ; BLANZY à MONTCHANIN par le canal, de temps à autre des personnes oublient des matelas et autres encombrants !) ; dans toutes les communes, toutes les villes, c’est devenu courant. A Salengro il y a eu ; Il y a des rats ! Ce n’est pourtant pas un quartier « sensible » (pas encore) ; mais comme partout des personnes bien intentionnées nourrissent les pigeons, les chats des quartiers (certaines personnes cachent la nourriture sous les voitures) ; je croyais cela interdit ? Mais de nos jours ; tous les interdits sont permis ! Jamais de sanction ! Comment ne pas attirer les rats quand on laisse sciemment traîner de la nourriture ?

    Ce que je trouve déplorable, c’est qu’une fois de plus la politique est omniprésente. Cet homme qui mène sa petite enquête dit ceci : « Celui qui est bien avec nous alors nous le suivons ». J’aurais tendance à dire « Si l’on vous dit d’aller vous noyer…. Irez vous ». La politique je ne pensais pas que c’était retourner sa veste ; faire volte face dès qu’un politique donnait un coup de baguette magique (si tant est qu’il y ait veste…. Idées politiques). Cet homme n’est pas crédible.

    Les incivilités ne sont pas une question de politique mais d’éducation défaillante et comme il n’y a plus assez de personnel compétent en tout lieux pour « faire la police » et verbaliser à conditions de se trouver là au bon moment ; le champs est libre !

    Quand à un système de vidéo surveillance, qui ne voit pas le jour, il faudrait des caméras partout ; ce n’est sans doute pas le meilleur moyen et encore moins en cette période. N’en arrivons pas là ! Le jour où nous en serons réduit au fait accomplit les bons en pâtiront pour les mauvais :

    « Reconnaissance faciale, « crédit social »… La Chine est déjà dans le futur (et ça ne fait pas rêver)

    PIRE QUE LA FICTION La Chine expérimente le « crédit social », qui récompense ou pénalise les citoyens.

    Nous ne sommes pas à la veille d’un autre monde, d’un monde meilleur, personne ne voulant se remettre en question, chacun se rejetant la pierre dessus.

    Chacun fait toujours ce qu’il veut, tout le monde se crêpe le chignon, tout le monde critique tout le monde !! Insensé !!

    C’est détestable !!

  12. C’est quand même bizarre qui est cette personne qui a contacté les médias pour essayer de tirer profit de la situation en extrapolant dans les problèmes d’odeurs et voulant aussi faire une réunion au trait d’union? Qui serait en défaveur dans une telle action et qui en tirerait profit ? That is the question.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *