Montceau – Un acte, la fracture et l’addition

Il est des lieux à Montceau-les-Mines qui méritent d’être d’exploités davantage. C’est le parc du Petit Bois par exemple ou encore la place de l’église. Des endroits propices en été à inviter la population à se détendre en famille, avec des amis.

Ce samedi soir, entre le monument aux morts et l’église Notre Dame, le feu a pris rapidement. Des notes, des flammèches qui virevoltent dans le ciel encore doucement éclairé par les rayons du soleil.

Sur scène, Actes Et Fractures, des habitués de nuits blanches qui, avec leur musique reggae rock, ont enchanté le public massé devant la scène ou dispersé sur la place. Manquait quelques lampions et c’eut été parfait en guise de fête populaire.

Un groupe montcellien heureux de se produire devant une foule tant il est vrai que les occasions sont rares en ces temps de disette culturelle.

C’est du local avec un certain Nicolas Monin, professeur au conservatoire à Autun et dont l’instrument de prédilection est l’euphonium qu’il met aussi au service de Passion BF, la trompette également. Des sonorités cuivrés qui s’accommodent avec Alex (batterie), Sylvain (basse), Maxime (guitare) et Loup (chant) et en invité exceptionnel, Hame Rek.

C’est bon à entendre mais tout a une fin. Alors, un acte, la fracture et l’addition.

Et à la prochaine !

Jean Bernard

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *