Montceau – Tu « voeu » ou tu « voeu » pas ?

Conseil municipal sans heurts cette fois-ci malgré des dossiers d’importances marqué cependant par des voeux, à nouveau sur le compteur Linky et l’accueil des cirques à Montceau-les-Mines avec animaux (lire par ailleurs).

D’ordinaire, Marie-Claude Jarrot est plus pugnace dans son discours d’ouverture du conseil municipal. Alors est-ce l’absence de Laurent Selvez _ il faisait passer les épreuves du bac dans le Jura _  ou une actualité à faible rayonnement, toujours est-il que la séance ce mardi soir, 19 juin 2018, s’est déroulée dans un climat serein.

Et quand bien même est revenu sur la table le voeu sur le compteur Linky, les échanges restèrent cordiaux, à gauche comme à droite avec toujours Lilian Noirot, en bon élève de la classe qui n’ose offenser personne.

Le voeu, une marque de fabrique de madame le maire « le meilleur moyen de faire pression sur le gouvernement » précisait-elle, puisque les arrêtés municipaux « sont systématiquement annulés par le préfet », en particulier pour les compteurs Linky.

Donc le voeu sur Linky revenait en seconde lecture et a failli rester sur le carreau mais il sera finalement adopté à la majorité.

A l’issue du conseil municipal du 31 mai dernier, nous écrivions:

Dans la rédaction du vœu réalisée par l’association des maires de Saône-et-Loire il est dit à la première phrase « Vu la directive européenne n°2009/72, qui impose aux pays européens… ». Or et avec conviction Mme Decrozant conteste le terme « impose » pour lui substituer celui « d’incite » qui serait la vraie version du texte.

« Si Incite, je vote, si impose je ne peux pas voter ».

Incite ou invite à la place de impose, la question a été réglée sauf que Catherine Decrozant ajoutait d’autres paramètres avant de se décider:

1)   Comme déjà questionné le 10 avril, la ville fait-elle le choix de refuser la pose des compteurs Linky sur tous ses bâtiments municipaux, et tout particulièrement dans les écoles et les crèches, sachant que les enfants sont les personnes les plus vulnérables aux ondes ? 

2)   Combien de refus citoyens ont-ils déjà été notifiés à la mairie ? Pourquoi n’est-il d’ailleurs maintenant plus possible de déposer un courrier remis en mains propres contre récépissé, engendrant un surcoût en 5€20 pour un RAR supplémentaire ? 

3)   Comment expliquez-vous le choix de proposer ce vœu « limité à la liberté du refus Linky » qui au final ne ménage ni la chèvre, ni le chou ? La commune cèderait-elle simplement à la pression exercée par Enedis et le Préfet comme la pression exercée avec succès sur le valeureux maire de St Martin la Patrouille qui a fini par retirer sa délibération grandement motivée en droit ?

A ces questions, Marie-Claude Jarrot assurait que la pose de compteurs Linky dans les bâtiments communaux avait été reporté. « Ils sont venus à l’école Jean Rostand » affirmait Carole Bonin provoquant un moment de flottement dans la majorité. Même Serge Benedetti, le nouveau directeur des services techniques, fut déstabilisé. « Si des compteurs ont été posés, c’est sans notre accord. Nous avons demandé le report ». A vérifier.

Quant aux courriers, « j’en ai reçu plus de deux cents auxquels je réponds » indiquait Marie-Claude Jarrot. Alors, « vous votez ce voeu? » interrogeait-elle.

« Pour autant, personnellement engagée dans l’ACCU, je ne prendrai PAS PART AU VOTE de ce vœu beaucoup trop a minima sur un sujet de santé publique qui pourrait s’avérer à terme de l’ampleur de la catastrophe avérée de l’amiante » indiquait Catherine Decrozant.

Pour Lilian Noirot (opposition, Les Patriotes), « Ce voeu a donc toute son utilité car au final les usagers doivent pouvoir garder la liberté d’installation ou non du compteur Linky et ne doivent pas avoir l’impression qu’on leur
impose quelque chose par la force ». Et votait pour l’adoption du voeu.

Jean Bernard

Un commentaire

  1. Bonjour,

    Loin de moi l’idée d’alimenter la polémique, mais l’électronique étant mon métier, il est de mon devoir d’apporter une précision : les courants porteurs à une fréquence de 95 Khz NE PEUVENT PAS entraîner de rayonnement nocif car d’une part la fréquence est bien trop basse pour cela et d’autre part, le signal est généré avec une tension de l’ordre du volt, donc bien trop faible pour émettre dans l’air. Troisième chose, les courants porteurs sont émis vers le réseau avec un filtrage au niveau du Linky. Les signaux ne peuvent pas circuler sur l’installation domestique.
    Les personnes qui ont peur de ce pseudo-rayonnement n’hésitent pas à connecter leur ordinateur portable en wifi, à porter une oreillette bluetooth, à utiliser une box avec transmission CPL très haute fréquence . Nous baignons tous dans ces rayonnement 1 000 à 10 000 fois plus puissants que le supposé rayonnement de Linky et sommes-nous tombés carbonisés pour autant ? 🙂
    Concernant la carte SIM du concentrateur, je hurle de rire ! Tout le monde a une carte SIM dans son téléphone portable qui émet à proximité immédiate du cerveau. Tous nos voisins, tout notre entourage immédiat, jouent de la carte SIM et émettent à qui-mieux-mieux ! Sommes-nous tombés carbonisés pour autant ?
    Quand aux incendies, il faut savoir que tout appareil électrique sous tension est susceptible de s’enflammer (sachez que plus de 50 % des incendies d’origine électrique proviennent d’une VMC non nettoyée annuellement). Alors débranchons tout avant de périr carbonisés !
    Que les « anti-tout » à tendance paranoïaque se ridiculisent en véhiculant des énormités et en prônant catastrophe et complots : ceci les regarde mais qu’ils ne sèment pas la panique parmi les citoyens et tentent de les rallier à leur cause en abusant de leur crédulité.
    Le Moyen-âge était peut-être une époque bénie mais il faut aller de l’avant et utiliser à notre avantage les possibilités que la technologie nous offre.
    Maintenant, chacun est libre de refuser l’installation de Linky et de rémunérer l’agent qui viendra relever leur compteur antédiluvien.

    Bien cordialement,
    MicMont

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *