•  

Montceau – TSB annulé : une soirée sans musicien, les bars s’adaptent bon gré mal gré

Valérie au Darcy.

Ce samedi 3 octobre, le festival Tango Swing et Bretelles aurait dû toucher à sa fin avec la traditionnelle soirée dans les bars. Deux derniers concerts devaient clôturer ce dimanche la manifestation. Mais cette année 2020 marqué du sceau covid ne cesse de contrarier les bonnes volontés. Ainsi à cause de la propagation rapide du virus, le département de la Saône-et-Loire passait dans le rouge et un arrêté du préfet obligeait la ville de Montceau à stopper les concerts du TSB à compter du lundi 28 septembre.

Seul rescapé de cette hécatombe, la prestation de Richard Galliano vendredi soir à l’Embarcadère alors que la traditionnelle foire aux grattons, qui fait l’attraction du TSB, n’a pas eu lieu le 26 septembre car trop difficile de faire respecter la distanciation physique.

Le TSB 2020 est à oublier.

Dans les bars, on aurait dû faire la fête ce samedi. Au Darcy, bien avant l’annulation, le bar affichait complet. « Evidemment, nous sommes déçus que la soirée ne se fasse pas, c’est déjà assez compliqué comme cela mais nous avons décidé de rester ouvert, profiter quand même d’un petit moment convivial avec nos clients » explique Valérie. « Certains ont décommandé mais d’autres ont tenu à venir en soutien au commerce local ».

On sent comme une grosse pointe de désappointement dans la voix de Valérie. « Je croise les doigts en espérant qu’on ne va pas à nouveau fermer les bars. Ici, vous n’avez personne au comptoir, tout le monde est assis ».

Le Cheffield devait lui aussi participer mais tout a été annulé. Juste à côté, à l’ABC, le restaurant s’adapte. Il servira ses clients comme à l’accoutumée sans les airs d’accordéon prévus à l’heure du café.

Dans la rue de la République, au Café by Sole, alors que la pluie redouble, la soirée est tombée à l’eau. « On nous appelle encore pour savoir s’il y a un concert ce soir (samedi) », raconte la serveuse. Comme au Darcy, le Sole affichait complet et finalement, « tout le monde a annulé. C’est la cata, déjà que la foire aux grattons n’a pas eu lieu ».

Au Vendôme, les derniers clients terminent leurs verres. Ce samedi soir, est un soir ordinaire. Gilles est nostalgique du passé. « Il y a dix ans, le TSB provoquait de l’engouement. La soirée dans les bars, c’est un événement que j’aimai bien mais que voulez-vous, on subit, il faut l’accepter ».

Samedi 3 octobre 2020. Il fait nuit. Il pleut. C’est l’automne sans TSB. Le coeur n’y est plus vraiment.

Jean Bernard

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *