Montceau – Sophie, 20 ans, gênée de venir aux Restos du coeur, ça n’arrive pas qu’aux autres

Sophie a souhaité garder l’anonymat. Elle ne se trouve pas sur les photos.

« C’est du provisoire » dit-elle timidement. Quand on a 20 ans en 2020, on n’imagine pas un jour venir aux Restos du coeur. C’est pourtant ce qui arrive à Sophie (NDLR : nous avons volontairement changé son prénom).

Dans la cour de l’ancienne école de Bellevue où se situe les locaux des Restos du coeur à Montceau-les-Mines, Sophie attend son tour, comme d’autres. La campagne d’hiver, la 36e (ça laisse songeur…) a ouvert le 23 novembre.

Elle se fond dans le décor, se fait discrète mais elle veut bien parler, raconter pourquoi elle vient chercher à manger, expliquer ce qui lui arrive.

Sophie est une jeune fille indépendante. Jusqu’à présent, c’est-à-dire avant la crise du coronavirus et ce deuxième confinement, elle menait de front études et travail. Sophie veut être infirmière. « Je suis en terminale dans un établissement de la région. Le week-end, je travaillais comme serveuse dans un restaurant ».

Mais en octobre, elle est contaminée par le covid et est obligée de se mettre en arrêt de travail. « Et aujourd’hui je suis toujours pas indemnisée par la sécurité sociale ». Un mois sans son salaire. Quand bien même touche-t-elle l’APEL pour la location de son appartement, il ne lui reste rien pour acheter à manger ».

« De venir ici, ça me gêne », avoue-t-elle. « On me donne et je ne donne rien en échange ». Car Sophie sait de quoi elle parle, elle qui justement a été bénévole aux Resto du coeur, toujours prête à venir prêter main forte. Se retrouver de l’autre côté de la barrière  est perturbant. A 20 ans, on aspire à autre chose. Aider mais pas se faire aider.

En temps normal avec son salaire, il reste entre 100 et 150 euros à Sophie pour vivre. Pas de quoi trop s’écarter non plus. « Je ne vais pas au restaurant tous les jours » blague-t-elle.

Avec son sac à la main, Sophie va « faire le plein ». C’est l’assistante sociale qui l’a envoyée aux Restos du coeur. « J’en ai besoin ».

C’est du provisoire. Il faut juste l’espérer.

Jean Bernard

11 commentaires :

  1. Mon dieu que c’est triste ! Quand on voit que certains, touchant d’autres aides, bénéficient des « 150€ » parce qu’ils ont des enfants…..oui ils en ont besoin mais les vieux, les jeunes sans enfant EUX aussi ont besoin. Courage mademoiselle et n’ayez pas honte.

  2. Un célibataire et sans enfant : 152,45€
    Un célibataire avec 1 enfant : 228,67€
    Un célibataire avec 2 enfants : 274,41€
    Un célibataire avec 3 enfants : 335,39€
    Un célibataire avec 4 enfants : 396,37€
    Un couple sans enfant : 228,67€
    Un couple avec 1 enfant : 274,41€
    Un couple avec 2 enfants : 320,14€
    Un couple avec 3 enfants : 381,12€
    Un couple avec 4 enfants : 442,10€
    Moi je suis au smic et n’ai droit à rien, mutuelle plein tarif, EDF et internet pas de réduction non plus je continue ?
    Donc arrêtez de vous plaindre ! pays d’assistanat

    • Estelle, si vous parlez du RSA, sachez que Sophie et tous les jeunes de moins de 25 ans n’y ont pas droit.
      Puisque vous parlez d’assistanat je vous invite à lire le (long!) commentaire de JBL ci-dessous.
      Merci à lui pour ce récapitulatif qui prouve que les assistés ne sont pas ceux dont vous parlez!
      Bonne journée à vous

  3. Bonjour Sophie. Quel que soit ton vrai prénom, je tiens à te dire que tu n’as pas à avoir honte. Non, ce qui t’arrive n’est pas ta faute. Pour quelques centaines d’€uros qui te sont alloués, ne culpabilise pas STP. La honte, au contraire, devrait changer de camp mais connaissant le cynisme de ceux qui devraient la porter, je doute qu’ils se sentent concernés.
    Dans ce pays, sur ce continent et sur cette planète toute entière qui sont les véritables assistés ?
    Je vais te donner des pistes :
    – Le CICE : 20 milliards d’€ par an payés par nos impôts. Principaux bénéficiaires ? La grande distribution avec comme champion AUCHAN qui licencie à tout va tout en continuant à distribuer des dividendes.
    – La Flat taxe qui impose au même taux le smicard et l’ultra riche sur les plus values immobilières.
    – La réforme de l’impôt sur la fortune qui exonère les actionnaires au détriment des propriétaires fonciers.
    – Le cadeau fiscal accordé (à travers les instances Européennes) à ceux qui jouent contre leur propre pays en transférant leur siège social dans des paradis fiscaux qu’il n’est pas besoin d’aller chercher loin. (Irlande, Hollande, Luxembourg).
    – Allègement de l’impôt sur le revenu pour les plus riches qui est passé de 65% sur la tranche maximale à 45 % en quelques dizaines d’années.
    – Suppression de la TVA à 33% sur les produits de luxe. A présent que tu t’achètes une Dacia Logan ou une Ferrari, tu payes 20% de TVA. Que tu offres à ton épouse une bague en platine ornée d’un diamant ou une alliance de mariage plaquée or, la TVA est la même.
    – Je pourrais encore te donner plein d’exemples des cadeaux fabuleux faits aux très très riches grâce aux impôts des classes moyennes et les taxes qui s’abattent aveuglément sur les moins pauvres que toi mais je vais juste terminer par le scandale des privatisations qui brade les biens d’État que mes parents et moi avons su constituer pour toi et ceux de ta génération par notre travail. Après le scandale de la concession des autoroutes, je t’invite à considérer la privatisation de la Française des jeux. La valeur des actions est passée de 22 à 35€ en 1 an soit une hausse de près de 70%. sans pour cela empêcher la distribution de dividendes substantiels sans comparaison avec le rendement d’un livret A.
    Ce n’est donc pas toi qui est scandaleuse ni même ceux qui bénéficient des largesses de nos gouvernants mais nos gouvernants eux-mêmes.
    Il n’y a rien de sectaire dans mon constat.
    Cela a commencé sous Mr F.Mitterrand et n’a fait que se poursuivre sous Messieurs Chirac, Sarko, Hollande et Macron.
    Il y a donc une France à 2 vitesses y compris en ce qui concerne l’assistanat et ce n’est pas toi, crois moi, qui est en pôle position.
    Quant à tes mots relatés par Jean Bernard « On me donne et moi, je ne donne rien en échange », ils me touchent comme ils doivent toucher tout être humain digne de ce nom. Oui, on t’a donné (et c’est juste normal au nom de la solidarité) mais tu nous l’a rendu au centuple par ton simple témoignage car j’imagine ce qu’il t’en a coûté au plan moral juste pour exprimer ta souffrance.
    Au nom de tous ceux qui ont encore un cœur (et ils sont nombreux) , je te fais un gros bisou fraternel et à titre personnel t’assure de mon plus profond respect.
    J.B

  4. @Jean Bernard : Très bel article qui interpelle, émeut et est digne du journaliste que tu es. Tu as été chercher l’info là où elle se trouvait et je suis absolument certain que tu as parfaitement traduit la pensée de Sophie. De plus, je salue ta petite parenthèse personnelle qui concerne la 36ème campagne d’hiver des restos du cœur.
    Oui, effectivement, « ça laisse songeur ». Perso, je vais te dire une chose. Il y a 36 ans à Autun, tu t’en souviens sans doute, nous avons créé au grand dam de feu Mr Marcel Lucotte (Sénateur Maire à l’époque) qui prétendait (sic) qu’il n’y avait pas de pauvres à Autun une antenne des restos du cœur. Nous, on savait qu’il y avait des nécessiteux dans la ville mais pas autant que cela. Le premier jour de distribution dès midi et demi, on n’avait plus rien à offrir. Heureusement l’épicier de la rue du Faubourg St Andoche qui faisait partie de notre équipe a dit qu’il pouvait venir nous approvisionner avec sa camionnette et facturer à prix coûtant. On s’est cotisé selon nos moyens financiers respectifs et tout le monde a pu repartir avec son colis de nourriture. Effectivement, je n’imaginais pas, à cette époque que 36 ans après cet épisode, les restos du cœur soient encore pérennes faute de volonté politique pour éradiquer la misère dans l’un des pays les plus riches du monde.
    Un grand merci à toi aussi pour avoir souligné discrètement le travail remarquable des assistantes sociales trop méconnu mais que j’ai pu apprécier dans l’accompagnement d’un de mes ex-salarié laminé par la vie. On a pu bosser ensemble pour le sortir de cette mauvaise passe. Et ça, c’est vraiment beau !

  5. Chère Sophie,savez-vous que les migrants ont plus que vous ,plus qu ‘un retraité qui a cotisé 40 années…..et qui sont soutenus par ceux qui manifestent en ce moment….

    • ça faisait longtemps qu’on ne nous avait pas fait le coup des migrants…
      C’est vrai qu’ils croulent sous l’or, ils ne savent plus quoi faire des sommes énormes qu’ils reçoivent tous les mois!
      Allons-y, opposons les gens entre eux, ça profitera toujours aux nantis..
      Diviser pour mieux régner!

      • Oui, tu as raison de remettre les pendules à l’heure.
        Cependant, kikidilui croit peut être sincèrement que TOUS les migrants touchent plus que certains Français victime lui aussi des discours nauséabonds des loups d’un certain parti de droite pendant que la louve qui mène la meute montre patte blanche.
        A partir de quelques faits réels vérifiés mais isolés, ils arrivent avec la déformation, l’exagération inhérentes aux réseaux sociaux à faire passer des ponctualités pour une généralité.
        Bien entendu, ceci est totalement faux. La loi et la réglementation ne permettent en aucun cas qu’un migrant perçoive des aides supérieures à celles d’un Français.
        Par contre, et j’ai pu le constater 4 ou 5 fois ces 10 dernières années et même récemment, il arrive que certains français ne connaissant pas leurs droits mais croyant les connaître ne bénéficient pas de certaines aides de l’état ou de la municipalité faute d’avoir rencontré une assistante sociale.
        Il faut bien comprendre que les étrangers qui souvent ne maîtrisent pas notre langue sont orientés directement vers ces mêmes assistantes sociales qui, je le répète font (sauf exception ) preuve d’un grand professionnalisme.
        Elles utilisent pour eux comme pour tous leurs « clients » toutes les « ficelles » afin d’améliorer leur sort.
        La vraie question est là. Certains de nos compatriotes ne sont pas assez informés des possibilités que leur offre encore notre système social pourtant déjà mis à mal depuis bien des années (retraites, remboursements médicaux, assurance chômage etc. etc.). Comment faire en sorte que les choses changent ?

    • Tes sources STP ! Sans source, tout commentaire reste un simple slogan et souvent un copié collé des phrases creuses à but électoraliste et qu’on entend trop souvent de la part de certains politiciens et principalement d’une certaine politicienne.
      Sais tu, mon cher KIKIDILUI que Les 10 premières plus grandes fortunes de France totalisent près de 350 milliards d’€uros.
      Source : Le classement annuel publié par TOUS les journaux économiques.
      Il est à noter que le seul Bernard Arnault qui trône sur la première marche du Podium avec 90 milliards d’€uros a doublé sa fortune dans les deux dernières années ???.
      Quant à Gérard Mulliez (secteur de la grande distribution ) 5ème avec 36 Milliards d’€uros. Il est important de noter que le groupe Auchan dont il est propriétaire a bénéficié de 500 millions d’€uros de CICE (payé par nos impôts) et supprime près d’un millier d’emplois car l’exercice précédent était déficitaire. Il y a lieu de se poser des questions. C’est prendre les employés pour des kleenex.

      Perso, j’ai commencé à bosser à 16 ans et demi (en plus de mes études), j’ai pris ma retraite à 65 ans et Je touche moins de 1100 €uros/mois complémentaires comprises.
      Pourtant, je suis favorable à ce que tout être humain présent sur notre territoire puisse manger, avoir un toit, être soigné, éduqué. Le malheur des uns ne peut faire le bonheur des autres. Propriétaire de ma maison avec jardin, je ne manque de rien d’essentiel. Si je manifeste, ce n’est pas tant pour moi que pour mes concitoyens encore plus mal lotis dont Sophie.
      Je ne suis ni envieux, ni aigri, ni résigné, ni haineux. Je pourrais même être parfaitement heureux s’il n’y avait pas autour de moi autant de gens qui manquent de choses essentielles. Si je manifeste pacifiquement contre cette société absurde, c’est aussi pour ne pas perdre toute estime de moi-même. En restant passif devant ce système mortifère et injuste qui détruit la planète, encourage l’égoïsme plutôt que la fraternité, la division plutôt que l’unité, et où l’argent est le seul étalon pour mesurer la valeur d’un homme, j’aurais l’impression (justifiée) de perdre mon humanité.
      Bien que les gens comme toi me désespèrent en tenant ce genre de propos parce qu’ils exploitent à des fins politiques la misère des uns pour les monter contre d’autres encore plus malheureux, je te souhaite sincèrement ainsi qu’à ta famille de bonnes fêtes de fin d’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.