•  

Montceau – Moins de bénéficiaires aux Restos du coeur, mais des plus jeunes

Le bâtiment qui abrite les Restos du coeur à Bellevue à Montceau est sans chauffage au premier étage. Qui viendrait apporter son concours ? 

La 36e compagne d’hiver des Restos du coeur a débuté le 23 novembre dernier. A Bellevue à Montceau-les-Mines, les bénévoles s’activent comme chaque lundi, mercredi et jeudi de 13h30 à 16h.

Les bénéficiaires, pour les raisons sanitaires, entrent un à un. Ils patientent, sans bruit, à l’extérieur. A l’intérieur, la chaleur de l’accueil est toujours là, mais le café chaud et autres petites attentions ont disparu du paysage. Le covid ronge peu à peu le lien social. Au grand regret de la présidente Françoise Clinard.

Cette nouvelle campagne accueille à ce jour 161 familles, soit 330 personnes. « C’est 10% de moins que l’année dernière » précise la présidente. En revanche, les nouveaux bénéficiaires sont plus jeunes. « Ils ont entre 20 et 25 ans, beaucoup travaillaient dans la restauration en intérim ou ont été licenciés quand ils n’avaient pas de contrat en CDI en raison du confinement ». (lire par ailleurs)

La rançon du covid.

L’appel du coeur à un chauffagiste

Plus que jamais, l’utilité des Restos du coeur n’est plus à démontrer, 36 ans que Coluche a juste voulu _ provisoirement _ donner un coup de pouce aux plus démunis. Un provisoire qui dure et n’a sans pas fini de durer.

Ceci dit, les bénévoles des Restos à Montceau restent mobilisés. Inquiets, forcément ils le sont d’accueillir des bénéficiaires de plus ne plus jeunes. « Mais ils peuvent compter sur nous. Les approvisionnements sont suffisants, nous avons du stock pour deux mois mais les dons sont toujours les bienvenus » rappellent-ils.

Cependant, à Bellevue dans les nouveaux locaux, si au rez-de-chaussée, tout est parfait, « un problème se pose au premier étage om nous avons le vestiaire et la salle d’école, il n’y a pas de chauffage. Il fait 13 degrés » souligne Françoise Clinard.

Alors la présidente lance un appel à un chauffagiste qui, amicalement, viendrait établir un diagnostic sur les deux chaudières à gaz. « Nous aimerions savoir ce qu’il faut faire pour qu’elles fonctionnent ».

A votre bon coeur.

Jean Bernard

Un commentaire

  1. Bonjour, vous pouvez me contacter au 07.88.84.00.62 pour votre diagnostic chaudière. Je suis artisans technicien sav chauffage à sanvignes-les-mines. Cordialement.
    M. ROZE.
    WR TECHNISAV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *