Montceau – Retraités CGT : parole aux femmes

Une fois n’est pas coutume à la CGT, une femme, Michèle Juilliot, retraitée, militante CGT et féministe qui a pris la parole cet après-midi sur le perron de l’hôtel de ville de Montceau-les-Mines à l’heure du rassemblement des neuf organisations de retraités. Une prise de parole en soutien notamment « à notre camarade niçoise, Geneviève Legay, malmenée et grièvement blessée alors qu’elle manifestait courageusement pour le droit de manifester », rappelle Michèle Juilliot.

Il va s’en dire que cette nouvelle manifestation est une piqûre de rappel au gouvernement. « C’est surtout la question du pouvoir d’achat qui nous mobilise (…). Les femmes, surtout, sont concernées. Des retraités de plus en plus nombreux sont contraints d’aller aux Restos du coeur ».

Outre les revendications sur la suppression de la CSG, l’exonération des cotisations sociales, la revalorisation de toutes les pensions, le SMIC à 1 800 € brut, les retraités CGT dénoncent la répression, les violences d’Etat, les lois liberticides, l’escalade répressive dangereuse du gouvernement à la révolte des gilets jaunes. D’interdire aussi de manifester dans certaines villes. « Aujourd’hui même, 11 avril, des manifestations de retraités ont été interdites par des préfets ».

« Tous ensemble, retraités, actifs, jeunes, chômeurs, gilets jaunes, nous parviendrons à faire reculer, à défaire Macron et sa politique anti sociale et liberticide », ajoute Michèle Juilliot.

Cette loi dite anti-casseurs, votée par le Parlement a été en partie censurée par le conseil constitutionnel. Mais il sera possible aux force de l’ordre de fouiller les bagages et les véhicules aux abords d’une manifestation, ils pourront également sanctionner d’avoir un visage en partie dissimulé.

Pour la CGT, militer n’est pas un délit et rappelle que manifester publiquement et pacifiquement est un droit essentiel en démocratie.

Pour exiger l’abandon de ces mesures, un rassemblement est organisé le samedi 13 avril 2019 à 10h devant la sous-préfecture à Chalon-sur-Saône.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *