Montceau – Pas rose tous les jours pour les retraités syndiqués

10ème congrès départemental de l’USR 71 CGT.

Les jeudi 7 et vendredi 8 juin s’est tenu salle des Syndicats le 10ème congrès départemental de l’Union Syndicale des Retraités 71 CGT.

La première journée, jeudi, a été consacrée à dresser un bilan des trois années écoulées, à travailler sur l’organisation de la journée d’action du 14 juin prochain à Montceau, Chalon et Mâcon, à réfléchir en commun sur l’amélioration du fonctionnement, les modalités de lutte, etc. Le rapport financier a été présenté et suivi d’un débat.

Tout le monde semble conscient qu’il est difficile, même à 6, voire à 9 organisations de mobiliser large sur un seul point dans le département. Il existe des problèmes prégnants de mobilité. C’est pour cela que 3 points de rassemblements sont prévus dans le département. Ainsi l’USR espère mobiliser beaucoup plus dans la proximité.

En même temps le problème de mobilité n’explique pas tout, il y a d’autres raisons forcément, comme le fait que les salariés abandonnent souvent le syndicat dès leur départ à la retraite.

D’où deux difficultés que l’USR71 doit affronter

  • un difficile renouvellement des adhérents

  • la pénurie de candidats aux fonctions de membres du comité.

Auparavant il y avait 33 membres, il a fallu descendre à 20. La moyenne d’âge augmente sensiblement et être membre du comité et plus encore du secrétariat ce sont des responsabilités et de la disponibilité.

Le second jour, le vendredi, rapport du document d’orientation et débats, élection du comité départemental, élection du secrétariat, synthèse des travaux du congrès, repas fraternel.

La colère semble bien toujours présente et les militants de l’USR vont faire signer une pétition le 14 juin prochain à l’appel de la CGT, UCRFO, CFTC, CFE CGC, FSU, Solidaires retraités-retraitées, FGR-FP, LSR et Ensemble et Solidaires.

Cette pétition sera adressée au gouvernement par l’intermédiaire des 5 députés du département.

Le texte demande au gouvernement et au parlement, toutes affaires cessantes, de prendre une loi annulant la hausse de la CSG pour tous, mettant fin au gel des pensions et instituant une revalorisation de ces dernières.

Une très belle exposition sur les évènements de 1968 accompagne le congrès.

Gilles DESNOIX

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.