Bassin minier – Eurojeunes : des ajustements à prévoir

Bilan 2018 Eurojeunes, au domicile du président d’Eurojeunes, le bilan se fait avec lucidité.

Si tout a bien fonctionné avec l’ensemble des comités de jumelages du Bassin minier, si tout a réussi, tant dans le cadre du joli mois de l’Europe que dans celui de L’Euro Festiv’Music, il n’en reste pas moins vrai que des ajustements sont à prévoir.

Lorsque des intervenants extérieurs sont sollicités, exemple pour le concours de pétanque, il est indispensable de bien fixer le périmètre, des bien définir les modalités de fonctionnement, de bien arrêter les responsabilités respectives, d’étudier une charte de communication commune.

Ce sont des ajustements techniques et humains à réaliser, car cet évènement s’est formidablement bien passé et a donné les résultats espérés mais pas forcément attendus par certains de chaque côté.

Le but d’Eurojeunes c’est de créer le melting-pot, de donner à tous le moyen de se comprendre par d’autre médiateurs que le langage pur et d’autre canaux que ceux de la communication institutionnelle.

Le bilan est très globalement positif nous disent le président Lautissier et les représentantes et représentants des comités de jumelages.

La satisfaction vient de la participation des prestataires et partenaires de qualité comme Golmus, du partenariat avec OMB, des goûters, repas de restauration scolaire ou petit déjeuner européens.

La frustration vient de l’absence de subvention promise d’une commune ou de l’incompréhension d’une association.

Mais en général le bilan du joli mois de l’Europe avec Europ Directe qui remet le couvert l’an prochain, du concours de dessin et de l’Euro Festiv’Music incite les comités de jumelage et de l’association à préparer avec fougue l’édition 2019.

Gilles DESNOIX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *