Montceau – Atelier de coaching avec des pros de l’embauche

Gérard Payrou, DRH sur le site Michelin Blanzy, n’a pas perdu son temps, jeudi après-midi au Trait d’Union à Montceau-les-Mines où, à l’initiative de Sabrina Barat, la créatrice du site demandelocale.fr, elle a organisé un coaching emploi au Plessis, quartier estampillé QPV (quartier prioritaire de la politique de la ville).

Un atelier qui a réuni une quinzaine de personnes à la recherche d’un emploi, un public fragile qui a surtout trouvé auprès de Gérard Payrou, une motivation supplémentaire. « Ces gens-là, il faut les sensibiliser, les rassurer, les préparer à se présenter à un entretien d’embauche ».

Plus facile à dire qu’à faire mais c’est là où toute la psychologie du DRH, en employant des mots simples, il fait la différence. « Déjà, le plus important, c’est la motivation » rappelle Gérard Payrou. Chez Michelin, par exemple, même sans diplôme, « nous sommes en capacité d’intégrer une personne et la former. Elle est motivée, on s’occupe du reste » dit-il.

Autre point primordial, consiste à bien se connaître, savoir qui on est et ce que nous voulons. Qu’est-ce que je sais de moi et qu’est-ce que les autres pensent de moi ? « Quand vous savez répondre à ces deux questions, vous êtes armés » explique-t-il.

Renouveler ces ateliers à Montceau et le département 

Car déposer un CV, aujourd’hui ne suffit plus, il faut savoir donner au recruteur, l’envie de mieux vous connaître. C’est justement ce à quoi tend le site demandelocale.fr qui propose au demandeur de se confier, parler de lui, dire tout simplement qui il est avec honnêteté et simplement et pas nécessairement appuyer sur sa faculté à vendre un aspirateur ou une voiture. « C’est un travail de fond qui demande du temps, après on passera aux compétences techniques » souligne le DRH.

Thierry Margotin a 54 ans. Il est de Blanzy. Il était agent de sécurité et a perdu son emploi pour inaptitude professionnelle en 2015 à cause d’une blessure à un genou. Il y a deux mois, il a validé après 18 mois de formation à Auxerre, sa formation d’agent administratif et d’accueil. « Je suis donc de retour sur le marché du travail ».

Aujourd’hui, il a appris comment se présenter à un entretien d’embauche. Handicapé physiquement et par l’âge, « j’ai pris des claques. Il faut tourner ces handicaps en avantages, en parler ouvertement et montrer de quoi on est capable ». Thierry Margotin a des compétences. Il a une vie sociale et des atouts professionnels, à lui de les mettre en valeur.

Ces ateliers de coaching, Sabrina Barat compte les renouveler au Bois du Verne et l’entendre sur le département avec l’intervention de recruteurs qui les animent. « Revenir également au Plessis » précise-t-elle.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.